Une pincée d'émotions pour la dernière recette de François Gagnaire

mer 09/04/2014 - 20:41 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

C'est à l'hôtel du Collectionneur-Arc de Triomphe (cinq étoiles), dans le huitième arrondissement parisien, que François Gagnaire va poursuivre son activité (ou sa passion). Le Dimanche 30 mars dernier a eu lieu l'ultime service de son équipe à l'hôtel-restaurant du Parc au Puy-en-Velay.
Dans un communiqué de presse, le Chadracois revient sur ce dernier instant partagé avec de nombreux gourmets et en profite pour remercier son personnel, ses clients, ses fournisseurs et ses producteurs, mais aussi les chefs qui l'ont accompagné ces dernières années.

"De talent, seul, on n’en a guère… "
"L’émotion était palpable aussi bien pour l’ensemble de l’équipe que dans la salle où, depuis déjà plusieurs jours, de nombreux gourmets souhaitaient partager avec nous ce moment particulier", débute le chef étoilé, "très émus et dans l’incapacité de répondre individuellement à tous ceux qui se sont manifestés, nous souhaitons remercier, chacun, par voie de presse, pour ces réconfortants témoignages d’amitié. Sachez que vos messages de sympathie et d’encouragements nous vont droit au cœur".
François Gagnaire a tenu à faire part de sa "reconnaissance profonde et sincère" pour ses clients, "fidèles et occasionnels, locaux ou étrangers". Le virtuose de la cuisine a également tenu à remercier tous ses producteurs et fournisseurs, "amoureux comme nous des bons produits", avant de souligner : "de talent, seul, on n’en a guère… ".

"Le plaisir de faire plaisir"
Le grand merci qu'il exprime via ce communiqué de presse s'adresse aussi à son personnel, à toutes ces équipes qui se sont succédé durant ces douze années. "Chacun, suivant ses compétences, a donné le meilleur, pour le plaisir de faire plaisir. Notre étoile a brillé dans leurs yeux jusqu’au dernier service…", ajoute-t-il.
"Très heureux" qu’une solution ait pu être trouvée pour chacun et "très fier" qu’une partie ait souhaité le suivre dans cette nouvelle aventure à Paris, il tient aussi à remercier les nombreux Chefs qui lui ont apporté "leur soutien et leur solidarité confraternelle".

Il rejoint un fleuron de l’hôtellerie parisienne... non sans amertume
Comme il l’a fait au Puy-en-Velay, il s'engage à apporter à l’Hôtel du Collectionneur "tout mon enthousiasme et professionnalisme pour ainsi honorer la confiance que la direction m’accorde en venant me chercher pour diriger les cuisines de ce fleuron de l’hôtellerie parisienne", mais aussi à continuer à "porter haut les couleurs de la gastronomie française".
Enfin, en guise de conclusion saupoudrée d'amertume, il déclare : "cette expérience ponote aura beaucoup contribué à nous enrichir humainement même si nous aurions voulu apporter tellement plus à la ville du Puy-en-Velay".

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire