« Une patinoire de glace XXL et un village féerique pour les fêtes »

lun 02/10/2017 - 17:21 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

----La patinoire sera ouverte tous les jours
du 25 novembre 2017 au 7 janvier 2018
de 9h30 à 12h30 et de 13h30 à 19 heures.-----Après un été très dynamique en termes d’animation, commence le maire Michel Chapuis, voilà que s’annonce « un gros marché de Noël et une patinoire de glace XXL », dans l’idée de prolonger l’engouement suscité par Puy de Lumières et le passage du Tour de France.
Mais cela suffit-il à expliquer pourquoi on tient à communiquer si tôt pour annoncer cette initiative ? Celle-ci est désormais pérennisée et même si l’événement promet plus que les autres années, en anticipant aussi un peu sur le calendrier de l’Avent (mise en place dès le 25 novembre), cela laisse tout de même une petite marge.
Peut-être s’agit-il de prolonger l’idée d’une certaine effervescence toujours plus propice au commerce du centre-ville, encore et toujours « en souffrance », comme s’est malgré tout alarmée Laurence Cottier, présidente de l’office de commerce du Puy et qui plaide aussi pour que soit trouvée « une articulation entre la patinoire et le marché de Noël du Breuil, d’un côté, puis le centre-ville de l’autre ».

40 chalets flambant neufs
La mise en place d’une animation durant les fêtes, devant la mairie, serait à l’étude. Peut-être pour apporter un début de réponse à cette attente commerçante d’une passerelle entre l’espace patinoire et les rues où se situent les négoces, notamment « en utilisant les équipements de Puy de Lumières, laissés sur place, et la façade de l’Hôtel-de-ville », envisage Michel Chapuis. L’idée d’un spectacle sur la thématique de Noël semblerait donc dans les tuyaux.
Il faut dire qu’on n’y est pas allé de main morte, côté marché de Noël : « Du 9 au 24 décembre, on met en place une quarantaine de chalets flambant neufs, la moitié à vocation alimentaire, avec des producteurs et revendeurs du coin, détaille Maxime Arnaud de la société ponote d’événementiel « Tout un Événement », sous-traitant qui a décroché le marché de l’animation de Noël du Breuil pour cinq ans. « Et pour ne pas trop concurrencer le centre-ville, précise-t-il, l’autre moitié des occupants proposeront des produits plutôt du domaine de l’artisanat d’art. »

----5 euros/heure pour le grand public,
4 euros/heure pour les groupes scolaires,
centres de loisirs et comités d’entreprise.-----Adapter l’accueil aux scolaires
Le partenariat entre la municipalité ponote et cette société privée prévoit donc la mise en place d’une patinoire de 500 m² (contre 300 m² l’an dernier), c’est-à-dire « plus du double de celle de Saint-Étienne », se félicitent l’ensemble des acteurs présents lors de cette présentation à la presse. Une patinoire, qui plus est, de nouveau en glace naturelle, comme l’an passé. Maxime Arnaud et ses animateurs sont également en contact avec la direction académique pour adapter leur accueil aux scolaires.
Le parking du Breuil trouvera une extension, devant la préfecture, puisqu’une partie de la place sera ouverte au stationnement.
La vaste agora sera donc exploitée dans sa totalité et toutes ces installations promettent : « un véritable village Noël, qui veut offrir une touche féerique, pas seulement aux Ponots, mais aussi aux habitants de toute la Haute-Loire », espère Michel Chapuis.
Côté financements, dont une partie proviendrait de la Région, impossible d’obtenir quelque détail que ce soit. Ce doit aussi certainement être un peu cela, la magie de Noël.

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire