Une opérette à Ravensbrück

Par Nicolas Defay sam 19/03/2022 - 14:00 , Mise à jour le 19/03/2022 à 14:00

Elles ne l’ont jamais joué à l’intérieur du camp. Le simple fait de l’écrire était déjà interdit. Et si elles avaient été prises, elles auraient pu être exécutées pour cela. Le texte de la résistante Germaine Tillion, "Une opérette à Ravensbrück", est présenté au théâtre du Puy ce mardi 22 mars à 19h30.

Germaine Tillion écrit une opérette-revue en 3 actes qui s’apparente à un genre de music-hall comique. Le texte se compose de dialogues humoristiques émaillés de chansons et de danses. Il se présente sous la forme d’une conférence savante donnée par un naturaliste, lequel à la manière d’un entomologiste, décrit la genèse, le développement et la vie de cette étrange créature qu’est le Verfügbar. Le Verfügbar : le produit de la conjugaison d’un gestapiste mâle et d’une résistante femelle.

Au fil des actes, les spécimens vivants sur lesquels il appuie sa démonstration se rebellent et s'affranchissent de lui. Dans une alternance de chants et de saynètes, elles se racontent elles-mêmes au public, et nous font partager leur détresse, mais aussi leurs espoirs, leur amitié et leur solidarité.

Défier le mal par le rire

Résister en écrivant, chanter à la barbe des geôliers nazis pour défendre sa dignité, c’est le moyen qu’a trouvé Germaine Tillion pour survivre au camp de Ravensbrück en 1944. Ce texte, « Verfügbar aux enfers », a été écrit du fond d’une caisse d’emballage où elle avait trouvé refuge. Il met en scène, à la façon d’un music-hall, les déportées de Ravensbrück, qu’un étrange naturaliste, décrit et harangue tour à tour, avant de s’éclipser.

Convoquant le souvenir des rengaines populaires, des joyeuses tablées d’antan, ces femmes luttent contre leur condition inhumaine avec la plus redoutable des armes : la joie de vivre. Une Opérette à Ravensbrück donne à voir et entendre l’humanité et la fraternité entretenues, malgré l’horreur, dans les camps.

Quoi, quand, où...

Une opérette à Ravensbrück de Germaine Tillion
À partir de 14 ans
Mardi 22 mars à 19h30
Au Théâtre du Puy-en-Velay
Pour les achats des billets, suivez ce LIEN
Vous pouvez également contacter le pôle billetterie au 04 71 09 03 45

La Compagnie Nosferatu

Installée depuis 2004 en Haute-Loire, la compagnie est en résidence association au Théâtre d’Yssingeaux depuis 7 ans. Cette résidence est soutenue par le Conseil Général de la Haute Loire et la Drac Auvergne et offre à la compagnie la possibilité d’élargir son action avec un projet global qui rayonnera sur le département.

Quand un spectacle s'invite dans les cours d'école

Pour que les élèves ne soient pas désarçonnés par le sujet et la mise en scène du spectacle, une contextualisation sera faite en classe en amont du spectacle par la Cie Nosferatu. Pour compléter le questionnement que suscite cette création originale, des ateliers d’écriture et de travail de la voix seront mis en place dans certaines classes du territoire. L’objectif est de faire travailler les élèves sur ce qu’ils auront vu durant le spectacle et de travailler sur la forme utilisée par Germaine Tillion et ses camarades dans le camp, l’opérette.

Une des comédiennes du spectacle, Isabelle Desmero, était avec des lycéens et des collégiens ce vendredi 18 mars pour expliquer la vie et l’œuvre de Germaine Tillion et ses camarades au camp de Ravensbrück.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire