Une journée dominicale gourmande Au Sauvage

jeu 16/07/2015 - 13:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Plus de 2500 personnes avaient fait le déplacement au Sauvage le 12 juillet pour participer à la journée « Un Dimanche au Sauvage » proposée par le Département, le Comité de promotion des produits agricoles, le Comité départemental de randonnée pédestre et bien sûr toute l’équipe d’agriculteurs de L’Auberge du Sauvage.

Plus de 800 repas servis : 100% local, 100% « Sauvage »
Quelle satisfaction pour les 31 producteurs de l’auberge du Sauvage de savoir que les 800 plateaux repas ont été appréciés par les convives. « «  100% local, 100% produits du Gévaudan, c’était un vrai défi pour nous. Nous sommes à la fois contents et fiers d’avoir pu satisfaire nos hôtes qui j’en suis sûr garderons une bonne image du Sauvage,de son auberge  et des ses 31 aubergistes, tous agriculteurs» nous dit Céline Chaurand. Il a fallu également toute l’expérience de Franck Gaillard de la boucherie Saveurs d’Aubrac en Gévaudan pour faire cuire à point les 16 jambons « porc de Haute-Loire » qui mijotaient depuis 6 heures du matin, idem pour les pommes de terre à la chaudière.

Un marché de producteurs réussi : des productions diversifiées
C’est certainement le 1er marché de producteurs organisé ici depuis que le Sauvage existe. En effet de nombreux visiteurs ont fait leur marché . Ils avaient le choix entre les légumes de saison, miels, confitures, sauva’jaune, fromages de vache, chèvre et brebis, bières et glaces produits par les agriculteurs. En fait tous ces produits montrent s’il en était besoin la diversité de notre agriculture, même en zone de montagne et en altitude. La plupart des agriculteurs sont jeunes et ont développé une activité nouvelle de diversification d’un troupeau laitier, ovin ou caprin ou se sont spécialisés dans la vente directe de leur production.

Des animations et de l’artisanat pour tous
De la fabrication de boufadous par Bernard Pascal à celle des sabots par M Pulvéric, en passant par le pôle laine, les ballades en poneys , la réalisation de champignons en bois ou la démonstration de chiens de troupeaux sur ovins et oies il y en avait pour tous. Un clin d’œil a M Séraphin Gomez tailleur de pierre qui ,né a Saint Jacques de Compostelle, a participé à la rénovation des bâtiments du Sauvage en tant qu’artisan.

Des randonnées pédestres autour du Domaine du Sauvage
Ce sont plus de 600 rando-fiches ou téléchargements de l’appli rando mobile qui ont été enregistés par les organisateurs des randonnées Respirando et le Comité départemental de la randonnée pédestre. Au Sauvage il y a certes le chemin de Compostelle mais aussi de nombreux circuits de randonnée de 4 à plus de 20 kilomètres qui permettent de découvrir les hauteurs de la Margeride entre Haute-Loire et Lozère.

Et maintenant : à quand le prochain « un dimanche au Sauvage ? »
C’est trop tôt pour le dire  nous confie Jérôme Lahondès «  c’est un gros investissement et une prise de risque de la part de tous et des nombreux bénévoles que je remercie très sincèrement. Je remercie aussi de leur soutien le Département et la Chambre d’agriculture avec le Comité de promotion des produits agricoles. Nous avons eu la présence de notre ami M Gérard Klein qui est très attaché à la Haute-Loire, à ses paysages et à ses habitants. Nous l’avions rencontré le 6 avril dernier à Lyon, il nous avait promis d’être au Sauvage le 12 juillet, il a été effectivement présent Cette année la météo a été avec nous c’est une donnée essentielle. Nous avons fait notre possible pour que cette journée soit agréable aux visiteurs. Nous voulions aussi montrer aux élus départementaux et aux partenaires qui nous font confiance que nous nous battons pour que le Domaine du Sauvage soit vivant et accueillant comme l’avait souhaité ceux qui nous y ont précédés. Notre envie c’est aussi qu’il soit un pôle touristique participant à la vie du territoire et à l’image du département. La force collective de notre aventure humaine démontre qu’avec le « faire ensemble», nous repoussons toujours un peu plus les limites du possible. »

 


> Retour aux articles de "La vie a du goût"

> Recherchez parmi plus de 160 producteurs fermiers

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire