Une jeune Altiligérienne expose au festival de BD d'Angoulême

mer 27/01/2016 - 20:26 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Le festival international de la bande dessinée d'Angoulême, plus communément appelé festival d'Angoulême, est le principal festival de bande dessinée francophone et le plus important d'Europe en termes de notoriété et de rayonnement culturel.
Il a lieu tous les ans en janvier depuis 1974 et associe expositions, débats, rencontres et nombreuses séances de dédicace, les principaux auteurs francophones étant présents.
Familière du neuvième art, la jeune ponote va donc découvrir le prestigieux festival ce week-end, accompagné de sa famille, après avoir brillament remporté l'écureuil d'or, une récompense du concours de BD scolaire.

----Ambre avait tapé dans l'oeil du Figaro
Une élève du lycée Simone Weil s'était déjà illustrée par son coup de crayon, qui avait tapé dans l'oeil du Figaro, après les attentats du 13 novembre. Vous pouvez retrouver l'article consacré à Ambre ici.-----Elle sera exposée au festival d'Angoulême
Meva Banvillet a tout juste 16 ans et depuis l'école primaire, un crayon l'accompagne presque partout où elle va. Le dessin, c'est une passion qu'elle partage avec sa soeur Zelihan, de deux ans son aînée, elle-même étudiante en arts plastiques. Meva est aujourd'hui en première scientifique au lycée Simone Weil du Puy-en-Velay et elle vient de remporter l'écureuil d'or du concours de BD scolaire.
Ce concours, qui fête sa 41ème édition cette année, est co-organisé par la Caisse d'Epargne (d'où les écureuils d'or) et sous le parrainage du Ministère de l'Education Nationale de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Sur près de 6 000 candidats, seuls 40 ont été récompensés par un écureuil d'or. L'oeuvre de Meva, au même titre que les 39 autres lauréats nationaux, sera exposée dans le cadre d’une grande exposition sous l’Espace Jeunesse Caisse d’Epargne lors du Festival international de la Bande dessinée d’Angoulême qui se tient ce week-end.

Une famille d'artistes
Notons que la grande soeur de Meva, Zelihan, a également été primée, mais d'un écureuil d'argent (neuf lauréats régionaux, l'oeuvre est exposée en région). Et leur petit frère ? "Il dessine un peu moins", répond Meva dans un large sourire, "il est plus jeux vidéo".

Entretien avec une jeune artiste, qui n'a ni son crayon, ni sa langue dans sa poche
Nous avons rencontré cette adolescente de 16 ans qui s'apprête à découvrir le prestigieux festival BD d'Angoulême. C'est dans son lycée, entre deux cours d'arts plastiques, qu'elle nous a révélé les principaux ingrédients de sa réussite.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que son dessin est loin d'être dénué de sens. Il porte un message profond, longtemps macéré en son for intérieur par la lycéenne. Avant d'écouter son interview, nous vous invitons à vous plonger quelques minutes dans sa double planche :

Meva, peux-tu nous expliquer comment t'est venue l'idée de participer à ce concours ?

Qu'est-ce qui a inspiré ton dessin ? Quel est son message ?

Tu vas participer au festival d'Angoulême ce week-end, car tu as remporté l'écureuil d'or. Cette récompense te donne accès à quoi ? C'est aussi une opportunité professionnelle ? Peut être que tu auras la possibilité de rencontrer des superstars de la BD ?

S'il te plaît, dessine-moi un chat
Pour faire une pause dans cette interview, à l'instar du Petit Prince, nous avons demandé à Meva de nous dessiner non pas un mouton, mais un chat (puisqu'il s'agit du personnage principal de sa double planche) : voici le résultat en timelapse.

Le dessin, c'est quelque chose qui t'accompagne depuis toute petite, alors est-ce que tu envisages de pourquoi pas en faire ton métier ?


Dernière chose, il y a eu une polémique sur le fait qu'aucune femme n'était invitée au Festival d'Angoulême. Entre temps, les organisateurs ont rectifié le tire. D'après toi, il y a une discrimination des femmes dans l'univers de la BD ?


Thibaut Milliet est professeur d'arts plastique au lycée Simone Weil du Puy. Il suit le parcours de Meva depuis déjà de nombreuses années et peut nous apporter son regard éclairé sur la réussite de cette lycéenne. Quel regard portez-vous sur ce dessin et sur cette élève ?


Maxime Pitavy 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire