Tous

Yssingeaux

Une féerie de croquembouches à Yssingeaux

mer 25/04/2018 - 14:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Des professionnels venus de la France entière
Samedi 20 et dimanche 21 avril 2018, à l’École Nationale Supérieure de la Pâtisserie d'Yssingeaux, située au château de Montbarnier, s'est tenu le 14ème concours des Croquembouches sur le thème des véhicules de pompier d'hier à aujourd'hui. Créé par Daniel Chamoissier, ancien formateur à l'ENSP et auteur de nombreux ouvrages sur la pâtisserie, il est ouvert aux professionnels de  la France entière.
Six candidats concourraient dans la catégorie des seniors (plus de 21 ans) et 24 autres (âgés de  18 à 21 ans) participaient eux en binôme juniors.

Un ancien champion du monde comme président de jury
Trois jurys, composés de Meilleurs Ouvriers de France, de chefs reconnus et présidés par Jérôme Langillier, champion du monde en 2009, ont dû noter la qualité artistique de chaque pièce. Ils ont pris en compte la disposition des éléments, la finesse des décors, le respect du thème, mais aussi la qualité gustative, en appréciant la saveur de la nougatine, la texture du caramel. Parmi eux, on notait la présence de Pascal Liotier, pâtissier à Yssingeaux et conseiller technique.

Quatre heures pour réaliser leurs œuvres
Samedi après-midi, Zoomdici.fr a pu pénétrer les coulisses de la compétition, en assistant à la réalisation de ces magnifiques pièces montées à base de choux et de nougatine dans les laboratoires de l'école. Sous le regard du jury de travail, qui veillait à la régularité et à l'assemblage des choux, les candidats ont œuvré durant quatre heures, concentrés sur leurs œuvres dans un silence quasi religieux.

Un Ponot termine sixième
La proclamation des résultats et la remise des trophées ont eu lieu dimanche après-midi au cours d'une cérémonie ouverte à tous. Parmi les lauréats récompensés, c'est le binôme formé par Julien Zarate et Tommy Teboul, du CFA du Beausset dans le Var, qui a remporté le trophée junior. Johan Cagnard, leur formateur dans le même centre, a lui aussi, raflé la première place chez les seniors. Un double succès inédit en 14 éditions du prestigieux concours. Le Ponot Claudian Faure et son co-équipier Yona Bras sont arrivés, eux, sixième.

« L'avenir de la pâtisserie française »
Daniel Chamoissier a félicité tous les candidats : « Vous êtes l'avenir de la pâtisserie française. Bien souvent, lors des émissions de télévision ou dans les magazines, on ne voit que des séquences des pièces élaborées, mais on voit rarement le travail de A à Z. Vous êtes sur la bonne voie, persévérez. Vous êtes de véritables architectes ».

La qualité artistique mais pas seulement
L'ancien formateur leur a également rappelé des règles élémentaires comme « il faut goûter ce que vous faîtes. La qualité artistique, c'est bien, mais il faut aussi penser au goût et à la texture. Un dernier impératif : que votre pièce soit commercialisable, il faut pouvoir la transporter et la livrer entière.»
Un conseil non négligeable quand on voit la hauteur impressionnante des croquembouches, « qu'il vaut mieux monter en deux, voire trois étages », a-t-il soutenu.
Après la remise des récompenses, les nombreux invités ont pu faire péché de gourmandise, en dégustant de délicieuses pâtisseries lors d'un généreux buffet.
L'année prochaine, les candidats devront réaliser des œuvres sur le thème des jeux de société.

M-A.B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire