Une entreprise de Haute-Loire aux J.O. de Rio ?

mar 12/07/2016 - 17:31 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Nous saurons bientôt si l'entreprise d'infusions Pagès, basée à Espaly Saint-Marcel, s'invitera, ou pas, aux Jeux olympiques de Rio de Janeiro, au Brésil, qui auront lieu du 5 au 21 août 2016. Car ce mercredi 13 juillet, l'athlète lyonnaise Elea-Mariama Diarra, spécialiste du 4x400 mètres, saura si elle est sélectionnée, ou pas, pour représenter la France durant les J.O.

Grâce au crowdfunding
Alors que Elia-Marama Diarra lançait sa campagne de crowdfunding, cette dernière a fait l'objet d'un reportage du « 12:45 » sur M6, qui portait sur cette méthode de financement participatif. A ce moment là, Olivier Thébaud, directeur général de Pagès, est devant sa télévision et décide de contacter la jeune athlète de 26 ans afin de lui proposer un partenariat avec Pagès. « C'est ce qui m'a vraiment ému », raconte Elea-Mariama Diarra. « J'adore les infusions alors j'ai répondu favorablement. Je suis vraiment très contente car tous les athlètes n'ont pas la chance d'avoir des partenariats », se réjouit-elle.

----A propos d'Elea-Mariama Diarra
Elea-Mariama Diarra pratique l'athlétisme depuis plus de 16 ans dont 8 à haut-niveau. Originaire de Lyon, elle est actuellement licenciée au Décines Meyzieu Athlétisme. Après avoir été membre de l'équipe de France Jeunes, elle fait maintenant partie du collectif relais 4x400 mètres de l'équipe de France d'athlétisme. En parallèle de sa carrière sportive, Elea-Mariama Diarra suit un cursus universitaire à Lyon où elle termine son Master en Communication, publicité et stratégie des marques.-----Une première pour Pagès
Olivier Thébaud se réjouit de cet engagement qui est une première pour l'entreprise Pagès. « Nous aidons environ 80 événements tous les ans sur tout le département. Ça va du concours de ping-pong à la compétition de bridge, en passant par le Grand Trail du Saint-Jacques. Mais aider un athlète, c'est la première fois ! ». Etre athlète de haut-niveau, en plus de la contrainte financière, nécessite beaucoup de sacrifices. De plus, « le sport de haut-niveau ce n'est pas que des multimillionnaires », assure le directeur général.

« Une athlète sincère, engagée et remarquable »
« Nous sommes dans la démarche positive d'aider une athlète qui nous a semblée sincère, engagée et remarquable », explique Olivier Thébaud. Le budget de cette démarche reste limité. Cependant, il est important de préciser que la moitié des 450 Français qui vont participer aux JO de Rio vivent sous le seuil de pauvreté, avec moins de 500 euros par mois. « De cet engagement, nous n'attendons pas de retour sur investissement. Ce n'est pas de la publicité », assure le directeur qui a convié la presse ce mardi 12 juillet dans ses locaux d'Espaly Saint-Marcel. « Nous voulons avant tout aider quelqu'un ! Et se servir de ça pour rassembler les salariés autour d'un événement fédérateur ».

Pagès à la télévision ?
Si Elea-Mariama Diarra est sélectionnée pour les JO, il y a « peu de chance » de voir l'entreprise Pagès à la télévision. « Les athlètes nationales n'ont pas de sponsors maillot mis à part les équipementiers. Alors nous ne verrons pas Pagès sur la ligne de départ », explique Olivier Thébaud. « Sauf si Elea est filmée hors-course et qu'elle ait eu le temps d'enfiler un vêtement publicitaire ». Ce dernier en doute donc fortement mais on peut garder l'oeil ouvert, sait on jamais...

----Son palmarès

  • 2015 - Championne d'Europe indoor relais 4x400m
  • 2015 - 2ème Coupe d'Europe relais 4x400m
  • 2012 - Vice-championne d'Europe relais 4x400m
  • 2011 - Championne de France Elite 400m

-----La réponse bientôt
Tout comme les Altiligériens Romain Bardet (cyclisme) et Jessy Tremoulière (rugby féminin à 7), Elea-Mariama Diarra devra attendre la sélection officielle qui sera publiée ces jours-ci par le Comité National Olympique pour savoir si elle sera parmi les six athlètes sélectionnées pour représenter l'équipe de France lors de l'épreuve du 4x400 mètres des Jeux Olympiques. Laurence Brize, elle, en tir sportif, sait déjà qu'elle s'envolera pour Rio.

V.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire