Une convention pour (davantage) protéger les arbitres

ven 10/06/2016 - 11:57 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

C'est ce mercredi qu'Eric Maire, préfet de la Haute-Loire, Jacques Louvier, procureur de la République, Raymond Fournel, président du district de Football, le  Colonel Jérôme Patoux, commandant le groupement de gendarmerie de la Haute-Loire , le Commandant Denis Charoin, directeur départemental adjoint de la sécurité publique et Philippe Dumunier, directeur du district de Football, se sont réunis en préfecture afin de procéder à la signature d'une convention. 
Eric Maire est le préfet de la Haute-Loire. Qu'est-ce qui a poussé les autorités à signer cette convention entre le Parquet et les instances du football ? Quel est le but de cette convention ? Quel est le rôle du préfet dans un tel dossier ?

----Alors que l'Euro de football débute ce vendredi soir, le football se doit de dégager une autre image que celle de ces violences récurrentes. Le club d'Aurec disputera d'ailleurs samedi soir à Brives-Charensac la finale de la coupe Régis Fay face à Laussonne. Coup d'envoi à 19h.-----Les peins encourues
Fort heureusement, on n'a pas attendu les tristes événements d'avril dernier, lors d'un modeste match de troisième division (l'équivalent de la treizième division) entre Aurec et Riotord, pour protéger les arbitres. Dans ce cas précis, outre les sanctions disciplinaires, des sanctions pénales devraient compléter le tableau. Cinq personnes ont été poursuivies par le parquet du Puy et devront répondre de leurs actes devant les juridictions idoines (deux étant mineurs).
Pour rappel, menacer de commettre un crime ou un délit à l'encontre d'un arbitre dans l'exercice de ses fonctions est passible de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende, et être responsable de violences ayant entraîné un arrêt de travail de courte durée (moins de 8 jours) est passible de trois ans d'emprisonnement et 45 000 € d'amende.
Jacques Louvier est le Procureur de la République du Puy-en-Velay. Que va représenter cette convention sur le plan pénal ?

99,4 % des matches se déroulent bien
C'est l'affirmation du district de football de la Haute-Loire, qui ne cesse de marteler que ces faits de violences sont extrêmement marginaux. "Sur 5 000 matches par an, 99,4 % d’entre eux se déroulent très bien", selon les chiffres du district de football. Les faits de violences, bien qu'ils soient rares, choquent l'opinion publique et donnent l'immpression d'être fréquents.
En octobre 2013, des incidents similaires àceux d'avril dernier étaient à déplorer lors d'une rencontre de football de première division de Haute-Loire (l'équivalent de la onzième division nationale) opposant les clubs des Portugais du Puy et Arsac, où un arbitre bénévole avait été agressé par un supporter. En plein week-end de l'arbitrage, l'événement avait fait tâche...

Un second niveau d'alerte pour les "matchs à risque"
L'objectif de cette convention est donc de mettre un peu d'huile dans les rouages pour une meilleure articultaion des services, en cas de match jugés à risque. Ces derniers ne sont pas légion en Haute-Loire mais ils devront être identifiés pour mieux anticiper toute forme de violences. Preuve que cette collaboration est déjà active : la récente rencontre à Massot entre le Puy et Grenoble avait été jugée sensible par la Fédération, comme l'avait révélé en exclusivité Zoomdici.
Des moyens particuliers avaient été pris en amont de cette rencontre, qui s’est finalement parfaitement déroulée. C'était la première fois que la fédération réclamait un tel dispositif dans le département. Grâce à cette convention, le district de foot pourra informer les services de police et de gendarmerie de matchs plus locaux mais présentant également des risques.

Pour aller plus loin
L'arbitre a toujours raison... même quand il se trompe ! C'est pourtant l'une des règles élémentaires enseignées dans toutes les écoles de football. Mais le message ne semble pas être passé auprès de certains, qui n'ont d'ailleurs peut être aucun lien avec le ballon rond...
Les rédactions de Zoomdici et RCF Haute-Loire avaient reçu en avril dernier Lilian Jury, Président de la commission des arbitres du district de football de la Haute-Loire, dans l'émission Zone Mixte, afin d'ouvrir le dossier arbitrage dans le département.

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire