'' Une bonne année pour la vente de pommes de terre ''

dim 18/10/2015 - 18:04 , Mise à jour le 18/10/2015 à 18:04

" L'année a été moyenne ", c'est un constat général à la 20e fête de la pomme de terre de Solignac-sur-Loire. Ce dimanche 18 octobre, les acheteurs arrivent par dizaines dès les premières heures de la matinée.

Des pommes de terre plus petites
Les diables et brouettes enchaînent les aller-retour entre les camions des producteurs et les voitures des particuliers. " On en a fait au jardin mais elles sont toutes petites ", témoigne Henri et sa femme Lilianne venus du bassin ponot pour acheter quelque 30 kg de Monalisa. Le malheur des uns fait naturellement le bonheur des autres. " C'est une bonne année pour la vente ", explique le producteur Mickael Thiveyrat au stand Les pommes de terre d'Ally

Des pertes estimées de 10 à 20 %
" La sécheresse a impacté la production ", explique Jean-Paul Duchamp, producteur de Craponne. Le discours est le même sur chaque stand. Dans chaque exploitation, le manque d'eau a coûté plusieurs dizaines de tonnes. " Mais ce n'est pas la pomme de terre qui en a le plus souffert ", relativise Mickaël Thiveyrat.

Monalisa, la meilleure ?
A seulement 9h30, les trois quarts des pommes de terre étaient déjà partis. Pour les différentes variétés, il fallait compter une quinzaine d'euros pour 25kg. " Elles partent toutes bien mais la Monalisa est plus connue ", constate Jean-Paul Duchamp. Pour lui, la meilleure est la Spunta. Elle aussi trouve rapidement preneur.

" Il faut aussi en garder pour Craponne ! " En effet, la Trifola sera en fête samedi prochain à Craponne-sur-Arzon.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire