Une attaque de loups à Loudes ?

Par Nicolas Defay mer 25/01/2023 - 06:00 , Mise à jour le 25/01/2023 à 06:00

Jeudi 19 janvier, Paul Esbelin, habitant à Vendos dans la commune de Loudes, a fait une découverte pour le moins macabre dans le parc de sa propriété. Deux de ses trois moutons sont étendus, la gorge ouverte et le corps déchiqueté. Pour lui, le doute est mince quant aux responsables du carnage.

« Ma propriété est ceinte d’une barrière d’un mètre cinquante de haut, enterrée en tranchée et bétonnée sur toute sa base, souligne Paul Esbelin, un résident au lieu-dit Vendos, sur les hauteurs de la commune de Loudes. Il est impossible qu’un chien massif puisse sauter au-dessus et encore moins ressortir du parc. En 40 ans, cela n’est d’ailleurs jamais arrivé. Et au vu des marques des morsures et des traces de pattes autour des corps, le doute n’est à mon sens pas permis ».

« J’ai aussitôt appelé la gendarmerie pour constater les faits »

Paul Esbelin décrit ainsi la découverte. « Je suis rentré du sud de la France le jeudi 19 janvier après-midi. Quand j’ai vu que mes moutons n’étaient pas là, j’ai cru au début qu’un arbre était tombé sur la clôture et que mes animaux s’étaient enfuis ».

Mais en parcourant son pré, il tombe sur la dépouille de sa brebis et de son petit, la peau tranchée et l’intérieur fouillé. « J’ai aussitôt appelé la gendarmerie pour constater les faits, souligne-t-il. Ils ont à leur tour invité des agents de l’OFB (Office Français de la Biodiversité, Ndlr) pour faire des prélèvements et avancer un premier avis sur les causes de la mort ».

« Il y a des empreintes de crocs très significatives à la gorge »

D’après leurs dires partagés à Paul Esbelin, il est très probable que ce soit effectivement l’attaque de loups. « Il y a des empreintes de crocs très significatives à la gorge, livre-t-il. La brebis contient des marques de morsures importantes. Son cœur, les poumons et les côtes ont été dévorés. Son petit d’un an comporte quant à lui des marques de crocs plus fines et minces au niveau de la gorge. Cette observation et les empreintes des pattes à proximité donnent à penser à l’OFB le passage d’une louve et de son petit ».

Les preuves découvertes sur place démontrent l'attaque par deux prédateurs.
Les preuves découvertes sur place démontrent l'attaque par deux prédateurs. Photo par DR

Des analyses effectuées à Clermont-Ferrand

À la question de savoir s’il pouvait peut-être s’agir d’une attaque de chiens errants, Paul Esbelin répète l’analyse de terrain de l’OFB. « Ils m’ont dit qu’il était fort improbable que ce soit de simples chiens, affirme Paul Esbelin. En constatant sur place les plaies béantes présentes sur les cadavres, ils sont quasi certains du modus operandi du loup ».

Pour ôter tous les doutes possibles, les agents de l’Office Français de la Biodiversité ont prélevé des morceaux de peau de la gorge pour les envoyer en analyse à Clermont-Ferrand. « Ils ont aussi mis en place un piège photographique pendant trois jours mais aucune bête n’est revenue », ajoute Paul Esbelin.

Nous avons contacté l’Office Français de la Biodiversité qui est restée peu encline à la discussion. « Nos agents ont envoyé les pièces à convictions à l'OFB régionale. Les analyses seront ensuite confiées à la DDT dans les 15 jours. Le Préfet sera alors le seul habilité à partager son rapport ».

« Que le loup s’invite à la table des maisons, ça passe un cap »

Sur les trois moutons du Cameroun de Paul Esbelin, seul le bélier est ressorti indemne de l’attaque. « Il a dû se défendre car il est plutôt costaud, pense son propriétaire. Mais ça me désole fortement car, même si ce ne sont pas des animaux d’élevage et simplement de compagnie, mes petits-enfants adoraient jouer avec eux. »

La peur ? « Non, assure Paul Esbelin. Mais je suis chasseur et j’ai tout l’attirail qu’il faut pour l’arrêter si nécessaire. Je suis évidemment pour la biodiversité. Mais de là à ce que le loup s’invite à la table des maisons, ça passe un cap. J’ai des enfants et des petits enfants. Qui me dit qu’ils sont à présent en sécurité quand ils vont se balader dans la forêt attenante ? »

Selon le dernier recensement effectué par plusieurs associations, 920 loups répartis en 128 meutes et loups solitaires sont présents dans le territoire français. La France reste le plus mauvais élève de l’Union Européenne quant à la protection du "canis lupus". Plus de 1 000 loups recensés en Allemagne, 1 500-2 000 en Espagne, 3 300 en Italie mais aussi en Belgique, aux Pays-Bas, Luxembourg...

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

5 commentaires

va

jeu 26/01/2023 - 12:37

Les loups ne proviennent pas d'élevages ou de relâchages! Mythe étonnant! Ce sont des animaux qui ont un immense territoire et se déplacent sur des kms! Les animaux ne sont pas à l'origine de l'extinction des autres espèces, ne polluent pas, ne créent ni guerres ni génocides, n'exploitent pas toutes les ressources naturelles et se régulent entre eux au lieu de tout envahir. Je ne suis pas antispéciste, je possède du bétail, j'habite sur le plateau du Devès depuis longtemps, je vois les hommes bousiller leur planète et tuer tout le reste. Quelques moutons par ci par là, c'est un juste retour des choses face à une éradication à marche forcée des co-habitants de la Terre. Le kangal, c'est donc très bien! Chien qui défend son troupeau ( maître, famille et troupeau)

mi

mer 25/01/2023 - 19:00

HM 25/01/2023 18h54. D'où viennent-ils tous ces loups, lachés, échappés volontairement d'élevages,. On était bien tranquille sans eux pendant des décennies et puis par l'irresponsabilté de quelques illuminés écologistes, voilà les problèmes arrivent. A croire que sur cette planète les animaux sont plus importants que l'humain. Que nous réserve l'avenir?. S'ils pouvaient lacher des dynosaures, ils le feraient!.

 

mi

mer 25/01/2023 - 15:02

chasseur, il monte la garde et il fait sont travail .ont vas pas venir manger dans sa guamelle.

os

mer 25/01/2023 - 08:39

Bonjour ,  

     Désolez pour vous  et vos enfants. Je vous conseille, si je peux me permettre d'acheter un Berger de Kangal (Berger d'Anatolie) élevé en bergerie.  D'autant plus qu'ils sont adorables avec les petits enfants , et moins agressifs que les "patous " envers les personnes inconnues à l'extérieur. Si vous voulez en voir, j'ai une mère et sa fille et j'habite proche de chez vous.

             Cordialement .

pi

mer 25/01/2023 - 07:54

il n'y aura donc qu'en haute loire que les loups mangeront les humains et que les vautours tueront des vaches vivantes