Un téléphérique au rocher Corneille : Poisson d'avril !

jeu 30/03/2017 - 20:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

> Retour sur notre "article" pour ceux qui ne l'auraient pas lu ce samedi 1er avril :

La Communauté d'agglomération innove pour le tourisme au Puy. La présentation du projet a eu lieu ce vendredi soir.

Les travaux d'un projet innovant, qui consistent à installer un téléphérique pour accéder au rocher Corneille, commenceront à l'automne prochain. La station de départ doit prendre place à Aiguilhe, sur un terrain actuellement en jardins à côté du stade.
Un trajet de quatre minutes
Deux cabines, une montante et une descendante, emmèneront les touristes au pied de la statue de Notre Dame de France en quatre minutes. Deux cabines seulement, car l'espace sera restreint sur la plate-forme du rocher Corneille. La durée du parcours peut paraître longue, mais c'est une volonté des élus de la communauté d'agglomération : "la vitesse réduite permettra aux passagers des cabines d'admirer le site et de pouvoir profiter d'une vue extraordinaire sur le rocher d'Aiguilhe. Tout a été calculé pour que les cabines ne se croisent pas devant la chapelle."
Une société suisse aux commandes
Le coût du projet est évalué à 7,2 millions d'euros, financés en partie par la Région, les fonds européens, et le ministère de la Culture. Seul 1,5 million resterait à la charge de l'agglomération, à l'initiative du projet. Les câbles et les cabines seront construites et installées par la société suisse Fischer & Pescatori GmbH, spécialisée en esthétique environnementale.
Les associations applaudissent
Cette initiative a été chaleureusement accueillie par les associations qui ont salué la possibilité aux personnes à mobilité réduite de pouvoir intégrer à leur visite de la ville "la montée à la Vierge". Une montée agréable, puisque la hauteur des cabines permettra aux passagers de distinguer les poissons lorsqu'elles passeront au-dessus de la Borne.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire