Un repas chaud et au sec pour les ouvriers du bâtiment

Par Macéo Cartal jeu 11/02/2021 - 17:00 , Mise à jour le 11/02/2021 à 17:00

Alors que bon nombre d’artisans et d’ouvriers du bâtiment se voient contraints de prendre leurs casse-croûtes dehors dans le froid ou dans leurs camions, crise sanitaire oblige, la commune de Saint-Germain-Laprade vient de mettre à disposition les locaux de son complexe sportif pour accueillir ces ouvriers dans de bonnes conditions pour la pause méridienne.

La mairie de Saint-Germain-Laprade vient de signer une convention de mise à disposition de locaux avec la Fédération Française du Bâtiment 43 (FFB 43) et la Fédération Régionale des Travaux Publics (FRTP). Les locaux en question sont ceux du gymnase de la plaine, situé dans la zone d’activité de Saint-Germain.

Un lieu adapté

Cette mise à disposition va ainsi permettre à tous les artisans et ouvriers du bâtiment de profiter d’un vrai repas « dans un lieu adapté aux restrictions sanitaires », affirme Bernard Deliance, administrateur au sein de la FRTP. En effet, 48 personnes pourront être accueillies dans « de bonnes conditions sanitaires, avec du gel hydroalcoolique et une grande distanciation sociale que nous permet la salle », précise Bernard Nouvet, 1er adjoint au maire de Saint-Germain. De plus, le complexe sportif de la plaine possède un parking facilement accessible à tous types de véhicules et notamment aux poids-lourds

« Le but n’est pas de venir dîner pour la Saint-Valentin », Bernard Nouvet

Bien que la convention soit signée avec les fédérations FFB et FRTP, Bernard Deliance assure « qu’il n’est pas obligatoire pour les artisans et les ouvriers d’adhérer à l’une des fédérations. Le principe est que toute personne munie d’une carte du BTP puisse avoir accès à ce service ». Bernard Nouvet ajoute que « le but n’est pas de venir diner pour la Saint-Valentin, mais bien d’avoir un lieu agréable et propice à un bon repas pour ces ouvriers qui travaillent et mangent dehors […] c’est une action purement sociale et gratuite de la part de la commune ».

Bernard Deliance, Bernard Nouvet et Thierry Cornillon (vice-président FFB) Photo par Macéo Cartal

Une restauratrice locale assure les repas

Une réservation le jour-même

Les ouvriers intéressés devront réserver leur repas le matin même auprès de Sandrine Avond. Le numéro de réservation est le suivant : 06 75 91 06 40

Avoir un endroit sec et chaud pour la pause de midi est déjà bien. Mais assurer un vrai repas est encore mieux. C’est pourquoi la FRTP et la FFB ont sollicité les services de Sandrine Avond, qui tient le restaurant Le Saint Germain, situé place de l’Europe, en plein cœur de la commune. Cette dernière assurait déjà des plats à emporter depuis le mois d’octobre, en proposant diverses formules. Elle pourra également compter sur le concours de la cuisine centrale de Saint-Germain-Laprade concernant une éventuelle mise à disposition de matériels tels que des glacières pour faciliter le transport des plats. Une convention sera passée entre chaque entreprise concernée et la restauratrice pour assurer les modalités ainsi qu’une traçabilité. Les ouvriers et artisans bénéficieront d’un menu unique mais complet.

Une rapidité d’exécution

« Nous avons voulu une mise en place rapide. Nous avons eu une première réunion vendredi 5 février. La convention que nous avons signée doit passer en accord auprès de la préfecture mais ceci devrait être fait d’ici vendredi 12 normalement. Ainsi, ceci nous permettra de tout mettre en œuvre à partir de lundi 15 février », avance Bernard Deliance.

Ce système est déjà mis en place sur les communes d’Yssingeaux et de Monistrol-sur-Loire. Il est également en discussion au Puy. Enfin, l’entretien des locaux est assuré par l’équipe du restaurant partenaire de la convention.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire