Un potage pour une colombe place du Breuil

sam 29/11/2014 - 18:09 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

L’événement ayant pour but de financer le projet d'une résidence solidaire sur Brives-Charansac accueillant onze personnes en situation de semi-dépendance "a reçu un accueil extraordinaire" nous confie Marie-Thérèse Duboeuf, présidente de l'association Habitat et Humanisme.

un franc succès pour les potages
L’opération qui devait se dérouler jusqu'à 19 heures aura eu un large succès puisque les soupes ont toutes été vendues avant 11h30. Dans le but de faire connaître l'association et ses actions, les bénévoles resteront sur la place jusqu’à 16 heures. Ce sont donc 560 litres de potage, confectionnés avec soin par 18 chefs départementaux qui ont aujourd'hui été vendus en quelques heures au profit du projet "La colombe". "Nous n'avons même pas eu le temps de racler un fond de gamelle" nous dit une bénévole. L'équipe de volontaires se dit "frappée par l'accueil". Déjà, l'association avait mobilisé nombre d'acteurs pour l'organisation de l’événement. L’engouement de nombreux chefs cuisiniers du département, la participation de 25 lycéens en bac professionnel, ou encore d'étudiantes en BTS communication montre qu'au delà de l’association, nombreux sont ceux qui ont répondu à l'appel. Ce sont 130 bénévoles qui se sont mobilisés pour faire vivre ce projet.

l'envol des colombes
Le but de cette manifestation consiste a financer le projet d'une résidence solidaire en plein cœur de Brives-Charansac devant accueillir 11 personnes en situation de fragilité, en raison de leur âge ou de leur handicap. "La colombe", c'est son nom, aura pour objectif de rompre l'isolement et d'assurer l'accompagnement des résidents. Sur la place du Breuil, ce sont d'autres colombes qui ont élu domicile à côté des stands de soupe. Danielle, bénévole à Habitat et Humanisme, a souhaité apporter de la poésie dans cet événement en recevant des colombes venues des quatre coins du pays. En acier, en papier, en pyrogravure ou encore en plume du cygne du Fer à Cheval, ces oiseaux de paix aux mille et unes histoires venaient rappeler de manière poétique aux passants le projet de l'association.

Cette journée aura été "un bel élan de solidarité" nous confie la présidente, assurée de la reconduite de l’événement pour l'année prochaine, dans le but de financer un autre projet.

L.P.G.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire