Un Ponot, ivre, menace de faire sauter le commissariat

mar 24/11/2015 - 09:13 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:37

Dans le contexte actuel d'insécurité, les forces de l'ordre ne prennent pas de risque. Au Puy-en-Velay, le centre d'appels de la gendarmerie a reçu un coup de fil dans la nuit de vendredi 20 à samedi 21 novembre 2015, vers 3 heures du matin.
L'interlocuteur, manifestement ivre, menaçait de passer devant le commissariat ponot, rue de la passerelle, à deux pas de la place Michelet, pour se faire sauter avec une ceinture d'explosifs. Aussitôt, des patrouilles ont été dépêchées devant l'hôtel de police et la caserne du groupement de gendarmerie du département, place de la Libération.

Quelques minutes plus tard, l'homme appelle cette-fois au commissariat. Il décline son identité et précise qu'il s'agissait d'une blague mais qu'il va bien se rendre au poste. Là, il est interpellé sans difficulté.

Menaces de commettre un crime
Placé en chambre de dégrisement dans le cadre d'une garde à vue, le Ponot de 40 ans, déjà connu des services de police, a été libéré dans la journée. Il comparaîtra prochainement en correctionnelle pour menaces de commettre un crime.

----Dans l'enquête sur les attentats de Paris, une ceinture explosive a été découverte ce lundi à Chatillon, près de Montrouge, en banlieue parisienne. Elle pourrait appartenir à Salah Abdeslam, le seul assaillant présumé de vendredi 13 encore en vie. Des analyses sont en cours.-----Le capitaine Pascal Mazière, adjoint chef de la BSU (brigade de sûreté urbaine) précise que : "Ce type d'agissement ne reste pas sans réponse pénale en particulier dans le contexte actuel de menaces terroristes.".

A.W.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire