Un nouveau parcours pour mieux connaître le site archéologique de Corent

lun 27/06/2022 - 12:00 , Mise à jour le 27/06/2022 à 12:00

C'était il y a plus de 2 000 ans, une cité gauloise était présente sur le plateau de Corent. Samedi dernier, l'inauguration d'un nouveau parcours d'interprétation a eu lieu sur ce site archéologique riche en histoire. 

C'est l'occasion de mieux comprendre toute la richesse historique du plateau de Corent, situé à seulement vingt minutes de voiture d'Issoire. Samedi 18 juin, dans le cadre de la 10ème édition des journées départementales de l'archéologie, a eu lieu l'inauguration du tout nouveau parcours d'interprétation du site archéologique de Corent. Ill s'agit de la dernière étape du projet du département du Puy-de-Dôme de l'aménagement du site archéologique. 

 

Le site archéologique du Corent, qu'est-ce que c'est ?

Tout remonte il y a plus de 2 000 ans, sur le dit plateau de Corent. Une cité fortifiée gauloise, autrement appelée oppidum en latin, s'est déployée sur ce plateau entre les années 120 et 50 avant Jésus-Christ. Au sein de cette cité, on pouvait retrouver une place ainsi qu'un sanctuaire et un théâtre. Ce sont des fouilles programmées depuis une vingtaine d'années qui ont permis à Matthieu Poux, archéologue et professeur à l'Université de Lyon d'identifier un sanctuaire de terre et de bois qui datait d'entre 150 et 50 avant Jésus-Christ. Des centaines de milliers d'objets ont été découverts lors de ces fouilles. Notamment des fragments de céramiques, mais aussi des armes, des outils et des bijoux qui ont permis d'en savoir plus sur les modes de vie de la cité. "Depuis, le département du Puy-de-Dôme a voulu valoriser ce travail des archéologues en acquérant la parcelle où se situait le sanctuaire de l'oppidum de Corent. De façon à l'aménager pour le rendre accessible au public par des visites. Mis à part le sanctuaire qui a été découvert, il n'y avait plus de vestiges visibles. A l'issue des fouilles, tout était rebouché", précise Valérie Safi, cheffe de projet pour la valorisation des sites archéologique au Conseil Général du Puy-de-Dôme.

 

Un nouveau parcours, pour mieux découvrir le site archéologique de Corent

Samedi 18 juin, ce parcours d'interprétation a été inauguré dans le cadre de la dixième édition des Journées départementales de l'archéologie. Dans ce nouveau parcours, un code couleur a été établi, que l'on retrouve sur les panneaux et les aménagements. Un code couleur qui représente les trois principales périodes d'occupation du site dans son histoire. Le vert pour le temps de l'âge du Bronze, représenté par du sable ou du bois lasuré de vert. Le rouge pour le temps de l'oppidum gaulois avec de la pouzzolane rouge par exemple. Et le gris pour le temps de la ville gallo-romaine avec de la pouzzolane grise pour la représenter. Pour mieux se représenter les bâtiments de l'époque, des visuels 3D ont été réalisés sur des panneaux tout le long du parcours. Le coût total de l'aménagement du site archéologique de Corent s'élève à 96 000€ TTC. Il est entièrement financé par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme. 

 

Un enrichissement numérique

Depuis plusieurs années des outils numériques viennent compléter et enrichir certaines visites culturelles et patrimoniales. Ce sera le cas sur le site archéologique de Corent puisque le département a mis en place deux outils. Le premier, une visite virtuelle disponible en ligne depuis un ordinateur ou une tablette sur ce site : http://visitecorent.puy-de-dome.fr. Le deuxième, une application mobile disponible sur AppleStore et PlayStore. Elle s'appelle "Puy-de-Dôme, terre d'archéologie" et elle propose une visite audioguidée qui vient compléter le parcours d'interprétation. Parmi les contenus, des visuels 3D, des vidéos mais aussi une visites immersive et des commentaires audios disponibles en cinq langues (français, anglais, allemand, espagnol et néerlandais). Une mise à jour sera également proposée avec une audio-description pour les personnes malvoyantes. 

Vous aimerez aussi