Un marathon de questions autour de l'athlétisme

mar 08/03/2016 - 18:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:39

Emmanuel Testud est le Président du club Velay Athlétisme depuis 2012 et aussi le Président du comité départemental d'athlétisme. 
Il était l'invité de notre partenaire RCF Haute-Loire lundi soir, dans le cadre de l'émission hebdomadaire Zone Mixte (vous pouvez également retrouver l'intégralité de l'émission en suivant ce lien).
L'occasion de balayer l'actualité athlétisme dans le département, et celle du Velay athlétisme plus particulièrement, où l'on recensait 245 licenciés en 2015 et 291 en 2016, pour l'une des structures phares de la région Auvergne.

Bilan de santé pour la course à pied
Emmanuel Testud, comment se porte l'athlétisme en Auvergne ? Comment va s'orchestrer la fusion avec Rhône-Alpes ? Comment expliquer qu'il y ait de plus en plus de monde qui vient pratiquer la course à pied ? Quelles sont les diverses activités proposées au sein de votre club ? La marche nordique a le vent en poupe, comment ça fonctionne ? Et le canicross ? Est-cette diversité qui justifie un regain de licenciés ?

Comment séduire les jeunes ? Une structure indoor fait défaut en Haute-Loire ?
On a le sentiment que la course à pied attire de plus en plus de personnes. Comment l'explique-t-on ? La féminisation de la pratique est reconnue depuis quelques années, mais les jeunes tardent encore à s'engager. Pourquoi ? Est-ce décevant alors que l'athlétisme est pratiqué dans les collèges et lycées ? Il manque une structure indoor en Haute-Loire si l'on ne veut pas voir des coureurs qu'en période estivale ? Quel effort a fait le club pour l'accueil des personnes en situation de handicap ?

Comment conserver son vivier de jeunes athlètes ? Que s'est-il passé avec Valérie Bonnet ?
On constate que le club de Velay Athlétisme possède un vivier important de jeunes sportifs (Thibaut Imbert, Esteban Botelho, Laurie Maleysson, Raphaël Benezit, Julien Chastand...) avec des résultats probants, mais comment procède-t-on ensuite pour les conserver ? On pense aussi à un cas d'école : celui de Valérie Bonnet, récente championne de France espoir en saut en hauteur, qui a fait ses classes au Velay athlétisme avant de partir à Saint-Etienne...

"Ils ont un peu imposé leur date la première fois"
Votre club organise diverses courses, notamment les 10 km de Chadrac, qui a réuni 300 coureurs en 2015, il y aura-t-il une seconde édition en 2016 ? A quoi va ressembler le calendrier 2016 des courses en Haute-Loire ? Faut-il rééquilibrer la balance entre les courses nature et les courses sur route, bien moins nombreuses dans le département ? N'y a-t-il pas trop de courses en Haute-Loire, au risque de créer des tensions entre les différentes courses ?


Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire