Tous

Brioude

Un gendarme comme moniteur de conduite pour les collégiens

lun 18/01/2016 - 20:37 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:38

Près de 210 élèves de 3ème des collèges Lafayette et Saint-Julien, à Brioude, ont pris le volant, la semaine dernière, à bord de voitures à doubles commandes et en compagnie de gendarmes. Avec l’opération « 10 de conduite », les jeunes ont été sensibilisés aux dangers de la route et aux comportements à risque avant de passer à la pratique.

Un gendarme pour moniteur
Respecter les distances de sécurité, les limites de vitesse, ne consommer ni alcool ni drogue lorsque l’on doit conduire, ne pas téléphoner au volant, être vigilant, avoir les bons réflexes… Bref, adopter les bons comportements pour être un conducteur responsable. C’est le message de prévention que les gendarmes ont délivré à 210 élèves de 3ème des collèges Lafayette et Saint-Julien de Brioude, du 11 au 15 janvier 2016, après deux actions similaires à Tence et au Chambon-sur-Lignon en début de mois. Grâce à l’opération « 10 de conduite », née du partenariat entre Groupama, la gendarmerie nationale, Renault et Total, les futurs automobilistes ont été sensibilisés aux dangers de la route et ont planché sur le code, en classe, avant de s’initier à la conduite au volant de voitures à doubles commandes, avec un gendarme pour moniteur.

Le facteur humain dans 95% des accidents
Animée par l'escadron départemental de sécurité routière de la Haute-Loire, la « piste 10 de conduite » a permis aux jeunes de conjuguer théorie et pratique pour être mieux à même d’éviter les accidents, eux qui sont en âge de commencer la conduite accompagnée. Avec une récompense à la clé, puisque les meilleurs élèves ont empoché des kits de sécurité et des DVD. En obtenant la meilleure note, Emma, élève à Lafayette, a même gagné un chèque de 120 €, qui lui a été remis au collège-lycée Saint-Julien. « 95 % des accidents de la route sont dus aux comportements humains », a rappelé Jean-Philippe Chouvet, élu Groupama et responsable de la piste pour la Haute-Loire. « L’an dernier, il y a eu 27 morts sur les routes du département. C’est pas interdit d’aller faire la fête, au contraire, mais ayez le bon réflexe. Appelez vos parents pour qu’ils viennent vous chercher. Vous vous ferez engueuler sur le coup si vous les réveillez à 5 heures du matin, mais pour eux ce sera mieux que si c’est les gendarmes qui les tirent du lit pour leur dire que vous avez eu un accident ». Et d’inviter les jeunes à passer par la conduite accompagnée, ceux qui le font ayant statistiquement moins d’accidents que les autres.

I.A.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire