Un champion de France d’échecs en démonstration au centre-ville du Puy

sam 10/05/2014 - 03:23 , Mise à jour le 26/11/2020 à 19:21

Alors que les pièces se jouent d’habitude sur les planches du théâtre du Puy-en-Velay, c’est sur son parvis que l’action prenait place ce vendredi 9 mai. Éric Prié, grand maître international d’échecs, distillait ses précieux conseils aux amateurs ponots du célèbre jeu de plateau. Son objectif : populariser la discipline dans le département. 

« Il y a un bon potentiel au Puy »
Éric Prié est donc un grand maître international d’échecs - titre décerné par la Fédération internationale des échecs (FIDE) - qui a remporté les championnats de France en 1995. Au Puy, il est venu avec le costume de vice-président de la fédération française, en charge du développement des clubs et comités départementaux. « Il n’y a qu’un seul club dans la Haute-Loire et c’est le club du Puy. Ça m’a interpellé, j’essaie un peu de dynamiser ce secteur et si possible d’entraîner la création d’un second club, voire d’un troisième. » La veille, il était à Langogne pour les championnats de Lozère. Ça lui a permis d’évaluer le niveau de quelques joueurs Ponots : « Pascal Mazet, le trésorier du club du Velay, a terminé dans la première moitié du tableau du tournoi de Langogne. J’ai également vu le meilleur joueur du Puy en action [il n'a pas mentionné son nom, ndlr] et il a un très bon niveau. » Étonné par l’enthousiasme et le nombre de ses élèves de l’après-midi, Éric Prié estime que les échecs ponots ont de beaux jours devant eux. « Il y a un bon potentiel au Puy qui ne demande qu’à se révéler. »

Jouer contre plusieurs adversaires… les yeux bandés
La journée a commencé par un cours de stratégie, avant que le grand maître ne joue contre les joueurs présents dans ce que l’on appelle « une simultanée ». Aux échecs, une simultanée est une rencontre entre un fort joueur - le plus souvent un maître international ou un grand maître international - et de nombreux adversaires, généralement d’un niveau amateur, chacun sur un échiquier séparé. En fin d’après-midi, le clou du spectacle : une simultanée à l’aveugle dans laquelle Éric Prié joue les yeux bandés face à plusieurs jours. « Jouer sans regarder l’échiquier, j’y arrive. Je prends toujours la métaphore de quelqu’un qui connait très bien sa forêt, son coin. Il peut même s’y repérer en pleine nuit. Moi c’est pareil avec l’échiquier. »

Pour rappel, le club d’échecs du Velay est ouvert le samedi après-midi, à la Maison des sports, de 14h à 18h pour les adultes et de 15h à 16h30 pour les enfants.

A.L.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire