Tous

Yssingeaux

Un avant-goût du Chant des Sucs avec Sand

lun 11/09/2017 - 13:47 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:48

Sand forme un duo avec Serge, son partenaire dans la vie et sur scène. La jeune artiste sortira un nouvel album intitulé Onaia, la veille de son tour de chant dans l'Yssingelais, un bouquet de chansons pétillantes aux couleurs multiples et aux accents pop-world.

Amie de longue date avec le chanteur Yvan Marc
Celle qui a reçu le prix Charles Cros en 2015 donnera une série de concerts au Pays des Sucs et animera des temps d'échanges et des ateliers de création artistique avec les élèves des lycées George Sand et Emmanuel Chabrier d'Yssingeaux.
Sand a répondu à l'invitation des étudiants du BTS DATR (Développement et Animation des Territoires Ruraux) qui organisent le festival pour la deuxième année, encadrés par leur professeur et lui-même auteur compositeur interprète, Yvan Marc Duron.
La chanteuse a noué une solide amitié avec le chanteur qu'elle avait rencontré en 2005, au cours d'une tournée en pays de Geix, dans l'Ain, d'où elle est originaire, « un vrai coup de cœur artistique », avoue-t-elle. Après s'être perdus de vue, ils se sont retrouvés en 2010 au Puy-en-Velay.

----

Le programme :
Sand à la médiathèque de Monistrol sur Loire le 28/09 à 18h
Sinsémilia/La Caravane Passe/Les Quipou's au Centre équestre du Lycée Sand à Yssingeaux le vendredi 29/09 à 19h
Billie au théâtre de Lapte le 30/09 à 20h30
Sand à la salle du Bru à St Jeures le 30/09 à 18h
Sand à la Grange des Vachers à Rosières le 1/10à 16h
Sand au lycée Georges Sand le 3/10 à 15h (concert scolaire)
Sand à la médiathèque de Retournac lei 5/10 à 20h
Lo Radzouka à St Maurice de Lignon le 6/10 à 20h30
Volo à l'Ours Maçon à Tence le 6/10 à 21h
Sand à St Julien Chapteuil le 7/10 à 20h30
Alexis HK au théâtre d'Yssingeaux le 7/10 à 20h30

-----«Il y a un bon écho ici»
L'artiste et son mari reviennent régulièrement jouer en Haute-Loire. Ils se sont produits d'ailleurs en 2015 à la Grange des Vachers, à Rosières, dans le cadre du festival Altilive. « On aime beaucoup la région, et on a toujours reçu un très bon accueil du public altiligérien. Les gens sont attentifs, enthousiastes. On prend toujours plaisir à venir chanter ici car il y a un bon écho », confie la jeune artiste.
A propos de la Grange des Vachers, « c'est un lieu vraiment très beau, très inspirant, on y jouera d'ailleurs en version acoustique, avec juste une guitare et des instruments insolites, comme la pierre chantante, une sorte de harpe en basalte, ou encore le tank drum, un instrument fabriqué à partir d'une bonbonne de gaz », explique la jeune chanteuse. « Il y a une vraie curiosité de la part du public vis à vis de ces instruments, et cela nous tient à cœur d'expliquer, de partager cela », poursuit-elle.

La coïncidence amusante
Sand, Sandrine dans la vraie vie, s'amuse de la coïncidence avec le nom de l'établissement organisateur du festival, le lycée George Sand. « Sand, c'est le surnom qu'on m'a donnée au collège, ça sonne toujours mieux que Sandy, qui fait plus Star Ac », ironise-t-elle.
Et quand elle évoque l'écrivain George Sand, la jeune chanteuse reconnaît : « c'est une femme que j'admire énormément, qui a beaucoup apporté à la littérature française ».

«C'est magique ce que la musique peut provoquer»
Quand elle n'est pas sur les routes, l'artiste anime des actions de médiation culturelle, notamment auprès de jeunes collégiens. Dans le cadre de son rôle de marraine du festival, elle va animer cette-fois des ateliers d'échanges avec des lycéens : « ça va me permettre d'aller plus loin dans l'échange artistique, on a un lien direct avec eux, et on a la volonté de transmettre notre métier. Parfois, c'est magique ce que la musique peut provoquer. Des jeunes qui sont dissipés en classe s'ouvrent d'un seul coup ! ».

La marraine du festival ira également rencontrer une chorale à Saint-Julien Chapteuil le 7 octobre.
« On va travailler sur quatre ou cinq titres d'Onaia en les arrangeant et en les interprétant différemment. On fera une restitution sur scène », annonce-t-elle. « Avec les élèves des lycées George Sand et Emmanuel Chabrier, on va expérimenter toutes les étapes de la création d'un album, avec un vrai ingénieur du son. Enfin, il y aura un concert scolaire le 3 octobre à Yssingeaux, avec un atelier de dégustation sonore pour essayer nos instruments insolites », anticipe-t-elle.

«Sinsémilia a le don de transmettre une énergie positive»
Lors de ses concerts au Pays des Sucs, qui marqueront le début de sa tournée, Sand dévoilera les titres de son nouvel opus Onaia, mais aussi quelques uns de Sirocco, son précédent album.
Si elle ne connaît pas personnellement le groupe Sinsémilia (qui se produira vendredi 29 septembre à 19 heures, après Quipou's et la Caravane Passe au grand manège du centre équestre du lycée George Sand), l'artiste en profitera pour aller les voir sur scène. « Ils ont le don de transmettre une énergie positive, c'est un des bonheurs de la musique », avoue-t-elle en souriant.
L'an dernier, le concert phare, celui de Mickey 3D, avait comptabilisé 1 500 entrées.
Le Chant des Sucs, ce sont huit artistes, qui donneront onze concerts dans neuf communes de l'Yssingelais.

M-A.B.

 

 

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire