Un audit global de l'Hôtel du Département

lun 09/05/2016 - 17:05 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:41

L'Hôtel du Département, qui représente un espace public ouvert sur plus de deux hectares et demi (avec les jardins, terrasses et parkings), possède 15 000 m² de bâtiments qui accueillent plus de 300 agents. La salle de sessions n'est pas un sanctuaire déidé aux seuls élus car si l'on remonte jusqu'à 1999, ce sont 778 manifestations qui y ont été organisées, soit plus de 75 000 participants accueillis (essentiellement des congrès, mais aussi des conférences ou des assemblées générales).
Lors du vote du dernier budget primitif en février dernier, il a été décidé d'y injecter plus d'un million d'euros pour effectuer différents travaux. Alors que la réorganisation des services va engendrer une redistribution des bureaux (fin 2016-début 2017), l'exécutif départemental a décidé de lancer un audit global, "afin d'améliorer la qualité des conditions de travail de nos agents", dixit Jean-Pierre Marcon, Président de la collectivité.

Eclairage, sonorisation, diagnostic énergétique, sécurité...
Les objectifs de cet audit sont multiples. Il s'agira d'abord, comme s'y était engagé Jean-Pierre Marcon lors de son accession à la Présidence, d'améliorer l'éclairage de certains bureaux. Cet audit permettra également de réaliser un diagnostic énergétique de l'ensemble des bâtiments. L'acoustique et la sonorisation de plusieurs salles de réunion doivent aussi être améliorées. 
Les élus souhaitent également profiter de cet audit pour améliorer la sécurité des locaux. Le concours de la Direction Départementale de la Sécurité Publique a déjà été sollicité à cet effet et des préconisations émanant du référent sûreté du commissariat sont attendues. Enfin l'audit devrait permettre de repenser les locaux techniques des agents qui assurent l'entretien du site, mais aussi des espaces mis à disposition des traiteurs ou restaurateurs qui interviennent à l'Hôtel du Département.

L'objectif de cette réhabilitation était double
Cela fera pile 15 ans, le 18 juin prochain, que l'Assemblée départementale et ses services se sont installés dans les bâtiments de l'Hôpital général de la Charité , restaurés par l'architecte Jean-Michel Wilmotte. L'idée avait été lancée au début des années 90 par Jacques Barrot, alors président de la collectivité. L'objectif de l'ancien commissaire européen était double : d'abord sauver un patrimoine exceptionnel en lui rendant vie, mais aussi regrouper les services du Département, qui étaient éclatées en six lieux de la ville du Puy-en-Velay à l'époque.
Comme le souligne Jean-Pierre Marcon aujourd'hui, l'idée était de "ne pas se limiter à une simple opération immobilière, mais participer fortement à la revitalisation du centre ancien du Puy". Autant d'éléments sur lesquels s'appuyer afin de réfléchir à l'avenir du site.

Maxime Pitavy 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire