Un ancien cadre en informatique reconverti dans l'apiculture place l'écologie au centre

Par N.De mer 01/06/2022 - 17:00 , Mise à jour le 01/06/2022 à 17:00

Jean-Philippe Clément, 45 ans, se lance dans l'aventure des législatives 2022 en Haute-Loire sous les couleurs d'Ecologie au centre (EAC). À ses côtés, Estelle Chevillon, 49 ans, entend bien défendre en priorité l'éducation pour la santé, l’alimentation, la consommation et l’environnement. Portraits.

Jean-Philippe CLEMENT

"Suite à un rapprochement familial (je suis père de deux jeunes filles), je réside à présent sur Paulhac 43100 et une enseignante d’origine casadéenne partage notre quotidien depuis une dizaine d’années".

Parcours professionnel

"Ma toute première expérience s’est faite avec mes parents qui étaient alors installés à leur compte, plus particulièrement sur la partie hôtellerie de plein air (Camping *** ; Gîtes et location de caravanes, bar, épicerie, restauration rapide, le tout dans un parc de 5ha : l’ancienne ferme de mon grand père), sur le bourg de Lachaud-Curmilhac - 43300.

Lors de mes études (au Pensio), mon père ayant dû cesser son activité professionnelle pour cause de maladie, j’ai eu recours au travail en usine (Recticel ; PEM ; Sofopal ; SNOP) pour compléter le budget.

Diplômé en 1999 d’un BTS informatique, j’ai étais alors embauché dans une entreprise qui s’appelait Détrois-Fournel Informatique en tant que Responsable d’un SAV Informatique. Par la suite, j’ai rejoins le Foyer Vellave et Résidences Jeunes 43 (à ce jour Action Logement) où j’étais pour l’un Responsable Informatique et pour l’autre le Gardien d’une résidence d’étudiants et de jeunes travailleurs".

"Parallèlement :

  • j’ai eu la chance de rejoindre, en volontaire, les Sapeurs Pompier du Puy en Velay.
  • de vivre ma première expérience de travailleur indépendant en reprenant ponctuellement l’activité de mes parents. A cette époque je trouve opportun de réaliser un Bilan de compétence au CIBC43 : celui-ci a amorcé une première démarche de VAE (validation des acquis de l'expérience) au niveau L3. Quelques années plus tard, un poste de Responsable informatique m’est proposé dans l’Industrie, au sein du groupe Velfor Plast, une entreprise locale qui s’était fortement développée suite à des croissances externes. Cette expérience m’a permis d’accéder à une nouvelle VAE de niveau Master, mais aussi de découvrir le droit salarial, au travers de la représentation du personnel. Ma dernière activité salariée s’est passée dans une start-up ponote, Maskott, qui est en lien avec l’éducation et le pédagogique".

"Suite à plusieurs événements de vie arrivés au même moment :

  • décès soudain de mon père
  • découverte de l’Alzheimer de ma mère
  • et un divorce

Dans ce contexte, j’ai envisagé une reconversion dans une activité réalisable plus localement, qui me permettrait de satisfaire mon projet de vie et qui pourrait me suivre selon mon lieu de vie. S’en est suivi, une reprise d’études pour obtenir la capacité agricole, des formations en lien avec le transport et la règlementation européenne de celui-ci, ainsi qu’un permis d’exploiter afin d’ouvrir d’autres perspectives".

"La promotion des circuits courts et surtout locaux en termes d’économie. La promotion des pratiques agricoles plus durables à l’égard de l’environnement. Un aménagement du territoire favorisant vers les zones rurales. Le soutien aux usagers des transports en commun"

L’écologie ?

"Dans la mesure où l’on m’a appris à respecter l’environnement dans lequel je suis, car il est partagé avec d’autres riverains : c’est une notion qui vient d’elle-même lorsqu’on a la chance de grandir les pieds dans l’herbe... Je pense que ces valeurs me sont venues de mes parents qui ont eux-mêmes grandi, du côté de ma mère, dans une ferme paysanne, du côté de mon père, dans une maison de vignes, sur les hauteurs d’un Espaly qui était alors, beaucoup moins urbanisé.

D’autant que, pour mes parents, le tourisme de « plein air » ou « tourisme vert » était devenu, par conviction, leur gagne pain. Tout comme le sont les ruches et les zones de butinage pour moi, aujourd’hui. Vous remarquerez que contrairement à beaucoup de mes camarades de classe, m’a carrière en informatique s’est tenue, malgré l’attractivité des salaires, le plus loin possible des grandes étendues de béton...

Ce qui m’a séduit dans l’écologie au centre, lorsque j’ai rencontré Sophie Spennato [co-présidente du parti L'Ecologie au centre, Ndlr] c’est l’ouverture et l’approche constructive. L’écologie, à mon sens, ne doit pas « imposer », elle doit accompagner chacun dans un changement devenu impératif. Mais il faut aussi apporter des solutions pour construire un changement qui profite à tous".

Estelle CHEVILLON

"Je suis maman de 2 étudiants, je suis concernée et sensible à l’environnement depuis longtemps de par mes activités sportives de plein air régulières (running, randonnée, vélo) et par ma descendance paternelle puisqu’ issue d’une famille rurale (paysanne), je suis consciente de l’importance de rester les pieds «sur terre» pour faire face à la réalité quotidienne".

"La vie m’a apprise à rester debout en faisant face aux difficultés. En effet après un divorce et le décès de mon nouveau compagnon, je n’ai pas eu d'autre choix pour mes enfants que d’affronter les tracas de la vie quotidienne comme beaucoup de mères célibataires et isolées".

"Après avoir élevé mes enfants pendant 6 ans, pas évident pour une femme d’être reconnue après une telle inactivité professionnelle... Un DEUG de langues en poche, des expériences à l’export, mon retour sur le chemin professionnel s’est poursuivi en tant qu’AVS [Auxiliaire de vie scolaire, Ndlr] en école primaire, suivie de 10 années d’intérim sur des postes successifs d’assistante polyvalente".

"Riche d’expériences professionnelles variées et de relations humaines avec divers publics (personnes âgées, enfants, adolescents personnes en situation de handicap), la communication et l’écoute sont essentiels pour avancer".

"Faire face aux divers problèmes de notre société actuelle qui perd l’essentiel au détriment d’un sur-consumérisme ambiant qui détruit chaque jour notre planète et l'être humain donc nous tous."

Pourquoi l'Ecologie Au Centre ?

"Suite à un contact avec Jérémy Clément, j’ai rapidement basculé vers le parti de l’Écologie au centre puisqu’à la différence de la majorité des partis il reste indépendant et libre. Mon adhésion est devenue une évidence, vu les dérèglements climatiques cette option n’en est plus une : c’est une urgence de mettre en place des lois pour contribuer à une meilleure qualité de vie pour nous mais aussi et surtout pour nos enfants, petits enfants... l’avenir.

Les valeurs qu’il porte sont les miennes = Éducation pour la santé, l’alimentation, la consommation et l’environnement qui font partie des solutions".

Pourquoi Jean-Philippe Clément ?

"Tout simplement parce que natif et habitant de la Haute-Loire, région pour laquelle j'ai eu un coup de cœur suite à un road trip moto et aussi avec le projet de parcourir le chemin de Saint-Jacques de Compostelle, dans une approche plus spirituelle. A ce jour, ce sont mes contraintes professionnelles qui ont freiné mon déménagement.

Mon goût prononcé pour le miel rajoute à mon adhésion et collaboration avec ce grand apiculteur qui a prouvé par ses activités passées et actuelles son attachement, engagement pour porter la voix de sa circonscription.

Même si éloignés, le lien qui nous unit est essentiel = nos convictions écologiques pour porter ce projet de société de l’ECOLOGIE AU CENTRE riche de valeurs humanistes, un parti non excluant qui ne se positionne ni de droite, ni de gauche mais qui rassemble !"

  • Les candidats de la première circonscription

Electre Dracos (Lutte Ouvrière). Suppléant : Pierre Michallet.
Suzanne Fourets (Rassemblement national). Suppléant : Bruno Roule.
Cécile Gallien (Ensemble). Suppléant : Pierre Étéocle.
Celline Gacon (Nupes). Suppléant : Yannis Massard.
Virginie Léger-Portal (Parti animaliste). Suppléant : Carole Largier.
Emmanuelle Poumeau de Lafforest (Reconquête). Suppléant : Hugues Caro.
Dominique Samard (Écologie du centre). Suppléant : Allison Wozniak.
Isabelle Valentin (Les Républicains). Suppléant : Laurent Wauquiez.

  • Les candidats de la deuxième circonscription

Christian Allègre (Ensemble). Suppléant : Jean-Louis Do Carmo.
Corine Barbier (Debout la France). Suppléant : Sophie Dumas.
Antoine Brebion (Lutte Ouvrière). Suppléant : Georges Fridlender.
Jean-Philippe Clement (Écologie du centre). Suppléant : Estelle Chevillon.
Théophile Cloez (Convivialisme social). Suppléant : Jeremy Picard.
Philippe Cochet (Urgence écologie). Suppléant : Gisèle Naudier.
Clémence D’Aubignan (Reconquête). Suppléant : Nathan Achard.
Clément Lafont. Suppléant : Chloé Monot.
Thierry Perez (Rassemblement national). Suppléant : Catherine Arribage-Cassou.
Azelma Sigaux (Nupes). Suppléant : Jullian Carrié.
Jean-Pierre Vigier (Les Républicains). Suppléant : Corinne Bringer.

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire