Trois Ponots sortent un nouvel album

ven 18/04/2014 - 15:04 , Mise à jour le 18/04/2014 à 15:04

Fabien, Rémi et Sylvain sont trois jeunes trentenaires du bassin du Puy-en-Velay qui ont fait le choix de vivre de leur passion : la musique. Deux ont le statut d'intermittent du spectacle et le troisième est saisonnier à côté, car la vie de cigale n'est pas toujours de tout repos...
Tous trois ont déjà traîner leurs instruments aux quatre coins de la région avec d'autres groupes que de nombreux Ponots connaissent certainement... Mais pas question de regarder dans le rétroviseur pour les trois musiciens, qui se sont déjà croisés plusieurs fois sur scène avant de monter ce trio musical intitulé Dédale fin 2011.

Un labyrinthe musical
Toutes les chansons proposées dans cet album sont des compositions. Côté instruments, on retrouve un accordéon diatonique, une basse, une guitare acoustique, une électrique, un cajon et des percussions. Alban, un trompettiste originaire de la région parisienne installé depuis peu au Monastier, intervient sur un morceau et sera présent pour le concert vendredi soir.
Dans ce labyrinthe musical, Dédale a puisé ses influences dans le rock ou la guinguette, avec toujours le texte au coeur de la composition. Renaud ou Noir Désir sont des modèles. "Ça parle de la vie de tous les jours, de l'humain avant tout", nous confient-ils.

En résidence à Guitard
Le groupe était cette semaine en résidence à la salle Balavoine, au centre socio-culturel de Guitard, au Puy-en-Velay. "On a eu un super accueil du diercteur Hanine Benhammar, c'est compliqué de trouver une salle et on lui adresse un grand merci", nous précisent les jeunes musiciens.
L'objectif était de répéter en conditions scéniques, en travaillant les jeux de lumières et les réglages techniques du son. Pour ça, ils ont reçu l'aide de Renaud et Pierre, deux intermittents du spectacle altiligériens.

Concert ce vendredi soir
Le concert est donné ce vendredi soir à 20h30 à la salle Balavoine de Guitard, l'entrée est fixée à 8 € (5 € en tarif réduit). La première partie sera assurée par les Barilla's siters, un duo féminin stéphanois qui reprend des chansons traditionnelles du Sud de l'Italie. D'autres dates sont prévues pour Dédale, pour les connaître, se référer à leur site web ou leur compte facebook.

----L'album "Ne perdons pas le fil" a été tiré à 1 000 exemplaires. Il est en vente à 10 € à chaque fin de concerts, ainsi qu'au magasin ponot Music Jam et qu'en téléchargement payant sur le web. Il s'agit d'une auto-production avec des aides du Conseil général et du Conseil Régional. C'est une structure associative qui finance le disque (Musical Project). Sortir un album coûte environ 10 000 €.-----Peut-on vivre de la musique en Haute-Loire ?
Enfin, reste à savoir s'il est possible de vivre de la musique en Haute-Loire. "On a grandi, ce ne sont plus les mêmes textes qu'il y a dix ans", plaisantent-ils, "c'est une suite logique à nos carrières et on va tout faire pour défendre cet album. En tout cas, on a l'ambition de continuer à vivre de la musique".
Et le contexte altiligérien ? "On bouge beaucoup et on démarche dans toute la France. La Haute-Loire n'est pas un handicap car on est bien centrés et il y a une bonne dynamique, avec un tissu associatif efficace et des festivals variés", répondent-ils avant d'ajouter : "on a vraiment de la chance au Puy, il y a peu de villes en France de moins de 20 000 habitants où il se passe autant de choses sur la scène musicale".

  • Retrouvez ci-dessous notre vidéo de leur chanson "Ne perdons pas le fil" :

Maxime Pitavy

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire