Travail du dimanche : la protestation continue

dim 12/07/2015 - 15:06 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Et contrairement à la semaine dernière où ils étaient absents, plusieurs employés du groupe Auchan se sont cette fois-ci joints au mouvement.

Des arguments contestés
Pour rappel, Jean-Christophe Pin, directeur d'Auchan a déclaré la semaine dernière que le magasin pouvait tourner le dimanche avec 10 postes confiés principalement à des étudiants, et supervisés par un cadre. Un déclaration absurde pour Pierre Marsein, secrétaire général adjoint de l’UDCGT : « Ce n’est pas crédible, un magasin de cette ampleur, même le dimanche, ne tournera pas avec 10 intérimaires ; de plus la convention collective de la grande distribution ne mentionne pas de majoration de salaire le dimanche ». 

Le code du travail précise cependant, dans le cadre du travail en grande distribution : Les salariés amenés à travailler régulièrement le dimanche dans le cadre de l’article L. 3132-13 du Code du travail et, ne bénéficiant pas d’un jour et demi de repos consécutifs dans la semaine auront droit à une majoration de leur salaire de base de 20% pour chaque heure de travail effectuée ce jour-là (est notamment considéré comme consécutif le repos du dimanche après-midi et du lundi qui le suit).

Le travail déshumanisé ?
« Bien sûr, on peut tout à fait comprendre le besoin de certains de travailler un dimanche. Les fins de mois sont difficiles pour beaucoup de monde mais le problème est justement là, est-ce qu’être lié corps et âme à son travail pour pouvoir vivre décemment n’est pas un problème en soi ? » interroge Pierre Marsein. « Encore une fois, nous ne manifestons pas contre les enseignes, c’est un cri de colère à destination de l’Etat, seul responsable de sa politique de finances au détriment de l’humain. Le repos du dimanche est censé être acquis, les gens ont autre chose à faire ce jour là qu’aller faire des courses ».

Les syndicats FO et CGT annonce la poursuite du mouvement si besoin.

P.F.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire