Transition énergétique : une enveloppe de 584 000€ pour 13 communes

jeu 29/11/2018 - 18:59 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:55

Lauréate d'un appel à projets lancé par le ministère de l'Ecologie, du Développement Durable et de l'Énergie dans le cadre de la loi de transition énergétique pour la croissance verte, la communauté d'agglomération du Puy-en-Velay est depuis fin 2015 labellisée "Territoire à Énergie Positive pour la Croissance Verte" (TEP-CV). L'objectif défini est de territorialiser la politique de transition énergétique en encourageant des actions visant à : atténuer les effets du changement climatique, diminuer les besoins en énergie (de ses habitats, des constructions, des activités économiques, des transports, des loisirs), développer les énergies renouvelable, diminuer les pollutions et le développement des transports propres, préserver la biodiversité, développer l'économie circulaire et la gestion durable des déchets et éduquer à l'environnement et l'écocitoyenneté. 

(Les élus de Brives-Charensac, de l'Agglo du Puy et le préfet de la Haute-Loire, devant le bâtiment rénové de l'ancienne usine Soleillant. Photo DR/S.Ma)

Un programme chargé pour lequel l'Agglo du Puy bénéficie d'une enveloppe de 4 millions d'euros (en soutien au 7 millions d'euros d'investissement prévus) pour la mise en oeuvre d'actions jusqu'à fin 2019. Une partie des crédits TEP-CV a d'ores et déjà été investie par exemple dans le domaine de la mobilité électrique et l'achat d'une flotte de minibus électriques.

>> A lire aussi : Bus électrique : l'Agglo du Puy voit plus grand

Dans ce programme d'actions, à la manière des poupées russes, l'Agglo du Puy a lancé un appel à projets afin de soutenir ses communes sur l'ancien périmètre des 28. Un soutien spécifiquement financier pour encourager les travaux de performance énergétique des bâtiments publics communaux, estimé à 584 000 euros. En tout, 13 communes ont été retenues dans le cadre de cet appel à projets qui se décline en trois volets d'intervention : la rénovation énergétique des bâtiments, l'amélioration des consommations énergétiques et l'optimisation de la consommation de l'énergie. Parmi elle, Brives-Charensac et son Forum Corsac. Racheté il y a 30 ans par la commune, la coque de l'ancienne usine Soleillant qui accueillait autrefois 150 salariés ; a fait l'objet de travaux de réfection. Un chantier démarré en avril 2017 et achevé un an plus tard, comprenant, la mise en place d'une sur-toiture en bac acier avec 200mm d'isolant et le renforcement de la charpente métallique, le remplacement des menuiseries extérieures, la mise en place d'un bardage métallique avec isolant de 140mm sur les façades. Le tout pour un montant de 465 000 euros subventionnés à hauteur d'un peu plus de 20%, soit 97 341 euros.

Et aujourd'hui, sept lots sur les huit qui forment le Forum Corsac sont occupés. "Il ne reste plus qu'un local de 140m² à louer, mais on est en train d'y travailler. Ces travaux ont permis de faire vivre à nouveau ce bâtiment et de faire venir des locataires dont certains n'étaient pas sur ce secteur comme le Sicala 43 (Syndicat InterCommunal d'aménagement de la Loire et de ses affluents, Ndlr)", précise Marie-José Allemand, adjointe au maire de Brives-Charensac en charge du développement économique et relations (internes, externes).
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire