Tous

Langeac

Train : la ligne Cévenol toujours dans l'expectative

mer 08/07/2015 - 14:22 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Ce mardi 7 juillet 2015, le gouvernement a engagé une feuille de route pour les Trains d’Equilibre du Territoire. L'Etat va débloquer 1,5 milliard d'euros notamment pour de nouvelles rames en 2016 et pour la rénovation des voies. En revanche, pas un mot sur certaines propositions du rapport Duron remis en mai. Celui-ci préconise, entre autres, le remplacement de certains trains par des bus, comme le Clermont-Ferrand / Béziers ou encore le transfert aux régions de certains trains comme le Cévenol (Clermont-Nîmes qui passe par Langeac notamment).

Voici la réaction des groupes indépendants d'usagers des transports publics :

"Après la présentation de « la feuille de route » du gouvernement pour l'avenir des trains d'équilibre du territoire (TET - Intercités) par le Secrétaire d'état en charge des transports message des associations et collectifs indépendants des Usagers des transports publics.
Suite au nouvel enfumage de la SNCF il y a trois jours sur la généralisation du wifi dans tous les trains d'ici fin 2016 par son inamovible président, nous nous attendions au pire concernant sa publication, qui avait été repoussée. Et aujourd'hui encore nous apprenons que les décisions sont renvoyées après les négociations entre Etat et Régions, donc après les élections régionales.

Nous ne saurons donc rien sur l'essentiel :
- le report sur route par bus des circulations de certains TET, Béziers Clermont-Ferrand pour exemple, l'abandon de ces lignes, les régions concernées n'ayant pas les moyens de pérenniser l'infrastructure, ouvrages d'art compris,
- le transfert aux régions de certains TET comme le Cévenol, et le dépérissement de leurs lignes qui fermeront à terme pour les mêmes raisons que ci-dessus,

Nous notons que le peu des déclarations du ministre, 'Concertation avec les Territoires pour faire évoluer l'offre et l'adapter aux nouveaux besoins', traduire : refiler les lignes TET trop coûteuses aux régions, 'Matériel roulant des lignes structurantes entièrement renouvelé d'ici 2025', traduire : et rien pour les lignes qui auront été basculées entre temps aux mêmes régions, ne font que reprendre ce que l'on savait déjà, et confirmer le désengagement de l'Etat.

Pour faire passer la pilule de force aux régions, toutes très opposées à ce report, nous ne sommes qu'à moitié étonnés qu'il soit indispensable de nommer un préfet sous couvert d'une 'mise en cohérence des TET et TER'.

Nous remarquons de toutes façons qu'aucune politique d'aménagement des territoires, objectif des TET, pour éviter l'exode rural par exemple, ne sera poursuivie, mais que la préoccupation est unique : le sauve qui peut devant les exigences de la finance.

Nous saluons toutefois les dispositions annoncées de la convention amenant l'Etat à devenir une véritable autorité organisatrice, c'était bien le minimum alors que les deniers publics constituent la principale recette de la Société nationale de chemins de fer et que celle-ci était devenue de fait son interlocutrice unique sur les questions du ferroviaire.

Nous réaffirmons que non, l'aménagement des territoires ne doit pas dépendre de calculs de rentabilité, il s'agit de gestion harmonieuse des pays, des régions, plus ou moins denses, plus ou moins ruraux, plus ou moins peuplés.

Ainsi nous, groupes d'usagers des transports indépendants, demandons :

1. Que le président de la SNCF mette en œuvre un service efficace pour les usagers des trains du quotidien,
2. Que le gouvernement et son chef, se remémorent des fondements d'une gestion au service du peuple,
3. Qu'il soit établi un vrai plan de mobilité équilibré et respectueux de l'environnement au bénéfice de tous et des zones les moins denses."

Signataires :
Collectif des Usagers des Transports du Haut-Allier / Association des Usagers de la SNCF du Gard et des départements limitrophes / Collectif SNCFvamtuer / Comité de défense des services publics des Hautes Cévennes / Collectif citoyen de défense de la gare de Villefort

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire