Trafic : Quelles règles avec les feux clignotants ?

jeu 26/07/2018 - 16:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Dans notre article datant du 14 mai dernier, Le Boulevard Bertrand De Doue en travaux jusqu'à mi-octobre, nous présentions les projets de travaux du Boulevard Bertrand De Doue. "Une cure de jouvence" d'après les élus municipaux.
Seulement, ces travaux entraînent la fermeture totale du Boulevard Bertrand De Doue, et les usagers se voient obligés d'emprunter l'Avenue des Belges pour accéder au centre ville du Puy-en-Velay. Devant l'inquiétude des riverains quant aux éventuels bouchons à hauteur des carrefours, le Maire du Puy, Michel Chapuy avait validé l'idée de mettre en place des feux clignotants. Sauf que les règles en cas de feux clignotants semblent parfois diverger d'un conducteur à un autre.
"Et la priorité !"
Pour Fabien et Marjorie, employés dans une enseigne de pare-brise, Boulevard de la République, "la circulation est plus fluide et plus calme. Sans doute à cause des vacances". Cependant, ces derniers n'aimeraient pas être des riverains "Avec tous les coups de klaxons, je plains les habitants". En effet, il ne faut pas attendre bien longtemps pour voir des voitures piler, ou bien entendre des usagers rappeler aux autres, en criant par leur fenêtre, la règle de la priorité à droite.
Des usagers moins prudents ?
La priorité à droite semble être la grande perdante de ce système de feux clignotants. Peut-être par manque d'habitude, les usagers ont parfois tendance à l'oublier et à se fier à leur instinct pour s'engager dans une voie. "Il y a certaines rues d'où on ne peut vraiment pas sortir, car aucune voiture ne respecte la priorité", déplore Fabien. Stéphane, costumier sur le Boulevard Maréchal Joffre, remarque qu'il y a "beaucoup moins de camions sur le boulevard [Ndlr : depuis l'ouverture du contournement du Puy le 16 juillet dernier], mais qu'en revanche, les voitures roulent beaucoup plus vite. Les automobilistes sont moins prudents. Lors d'une réunion de quartier, le maire et les services techniques avaient affirmé qu'il n'y aurait aucun problème avec ce système de feux clignotants. Apparemment, c'est loin d'être le cas", assène Stéphane.
La vie est difficile pour les piétons
Pour réaliser ce reportage, nous avons laissé la voiture au garage et opté pour un mode de transport sans émission de CO² : la marche. En temps "normal", les feux tricolores nous indiquent le fameux bonhomme vert lorsque les voitures sont au rouge. Facile de traverser. Avec les feux clignotants, plus de bonhomme, ni rouge, ni vert. Et nous ressentons un grand sentiment d'indifférence de la part des automobilistes. Il faut alors attendre cinq ou six voitures pour qu'un usager nous laisse traverser. Ou alors il faut user de malice afin de traverser dans un des rares moments de calme.
Mais alors, quelles règles avec les feux clignotants ?
L'article R412-32 du code de la route stipule que, "les feux de signalisation jaunes clignotants ont pour objet d'attirer l'attention de tout conducteur sur un danger particulier. Ils autorisent le passage des véhicules sous réserve, le cas échéant, du respect des dispositions relatives aux règles de priorité établies par le présent code ou prescrites par une signalisation particulière".
Christian Reynaud, moniteur d'auto-école au Puy-en-Velay, simplifie la chose : "C'est comme s'il n'y avait pas de feu. Il y a donc une absence de signalisation. C'est alors la règle de la priorité à droite qui s'applique". Conscient de la situation délicate, ce dernier affirme que les usagers "y vont, soit à la courtoisie, soit au culot". Et concernant les piétons ? "Tant qu'il y a passage piéton, le piéton est prioritaire", assure ce dernier.
V.B.

Lire aussi : Le carrefour "Belges-République" en travaux jusqu'à fin juin (5 juin 2018)


À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire