Tour de France : "On attend la foule à Saint-Bérain"

ven 16/06/2017 - 15:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

Dans un mois pile, dimanche 16 juillet, la 15e étape du Tour de France reliera l'Aveyron au Puy-en-Velay. Les coureurs passeront par le petit village de Saint-Bérain, 80 habitants, dans les gorges de l'Allier. Cette côte - la plus dure de la course en Haute-Loire - pourrait avoir son incidence sur le classement, et surtout sur le nombre de spectateurs dans le village. Son maire, Serge Rocher, nous a accordé une interview.
Comment avez-vous appris que le Tour passait dans votre village?
"Par ma nièce... Aucun élu ne m'a prévenu directement. Je reconnais que ça m'a un peu vexé. Et je ne suis pas le seul dans ce cas là, d'autres maires n'ont pas été avisés du passage du Tour dans leur commune."
On dit que ce sera un passage crucial en Haute-Loire, pourquoi?
"Saint-Bérain se situe en plein coeur d'une côte très difficile, bien connue des cyclistes de la région. Cette côte part des gorges de l'Allier, à Prades, jusqu'au col de Peyra Taillade. Beaucoup s'y sont cassé les dents lors de la fête du vélo. Certains disent que c'est pire que l'Alpe d'Huez, et Romain Bardet l'appelle "le mur de Saint-Bérain"."
Le "mur de Saint-Berain", "pire que l'Alpes d'Huez", ce n'est pas un peu exagéré?
"Je ne sais pas, mais voyez les chiffres : la montée qui précède le bourg est à 14%, avec des passages à 20%. Rappelons qu'en terme de dénivelé, la commune de Saint-Bérain s'étale de 580m à 1300m."


La portion la plus raide reliera le hameau de Vergues au bourg de Saint-Berain. (Carte IGN)
Les spectateurs seront donc au rendez-vous?

"Oui, Saint-Bérain devrait être pris d'assaut par la foule le 16 juillet. On a déjà des coups de téléphone de camping-cars qui se renseignent... C'est un point stratégique de l'étape, c'est là aussi qu'on verra le mieux. [Saint-Berain offre une vue plongeante sur les gorges de l'Allier, Ndlr.] Il faut souhaiter que ce soit une belle journée."
Comment allez vous gérer cette affluence?
"La sécurité avant tout! On est un pays de côte, il faut être vigilant. J'ai un garde corps à renforcer par exemple. Il faudra faire extrêmement attention au risque d'incendie également. Et puis il y a toute l'organisation : les parkings, les toilettes sèches etc.
Evidemment je prendrai des arrêtés. Mais je suis en contact avec la gendarmerie de Langeac. Il m'ont prévenu qu'ils seraient présents et que je ne devais pas m'inquiéter."
Au delà de cette responsabilité, le Tour c'est aussi une bonne nouvelle pour Saint-Bérain?
"Bien sûr! C'est un coup de projecteur sur le village, nous sommes ravis. Et puis regardez [Il montre la route du doigt], on a un enrobé tout neuf depuis fin mai. Sachant que le Tour allait passer, la Région nous a proposé de financer 80% des travaux. C'était l'occasion, on aurait jamais eu les moyens sinon. Pour nous c'est l'un des nombreux bienfaits du Tour."
Propos recueillis par Clément L'hôte

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire