Supranational de pétanque sous le signe de la convivialité

sam 17/08/2019 - 13:40 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:58

Du jeu français...
On suppose que les origines de la pétanque remontent à un jeu de boules pratiqués par les gaulois, qui a évolué au fil des âges. Les boules en argiles et en pierre sont devenues en bois, puis en acier, et le jeu de boules est popularisé à la Renaissance où la noblesse s'empare du jeu. Il a connu de nombreuses variantes, notamment la boule lyonnaise et le jeu provençal. Ce dernier simplifie les règles et donne au tireur trois pas d'élan. La pétanque en tant que telle, ainsi qu'elle est jouée actuellement, voit le jour en 1907, et le premier concours officiel se tient en 1910.

... au sport international
La Fédération Internationale de pétanque et de jeu provençal est fondée à Marseille – les méridionaux étant particulièrement adeptes de ce sport – en 1958. Depuis, la pétanque a gagné en popularité par-delà nos frontières, et si la France compte le plus de licenciés, elle est suivie par la Thaïlande, l'Espagne, les Pays-Bas, l'Allemagne, la Belgique, l'Algérie, le Maroc, le Japon et la Suède.

Convivialité et contact humain avant tout
Selon l'équipe malgache venue d'Île-de-France coachée par Bloda Rakoto, c'est le principal attrait de la pétanque : "passion, jeu, envie de vaincre"... Mais en premier lieu, "la convivialité, c'est le plus important". Un de ses joueurs, Kon Rakotoninina, ajoute que "ça permet de rencontrer beaucoup de gens, on parle de pétanque, de cuisine, de mode... C'est tout un partage". La solidarité entre joueurs, et la mixité que permet ce sport, sont aussi évoqués.

Poursuite des compétitions jusqu'à lundi
Le championnat est aussi un spectacle et un moment d'échange, et c'est dans une ambiance chaleureuse (et avec une météo clémente) que se déroule cette journée du samedi 17 août. Pour les amateurs ou les curieux, il est tout à fait possible de venir assister gratuitement aux matchs, qui se clotûreront lundi 19 sur les finales de chaque grande catégorie.

C.C.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire