Supranational de pétanque : Elodie Estève, le retour d'une championne

mar 14/08/2018 - 17:28 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:53

Le regard fixe, le geste précis, un mental d'acier. Elodie Estève, 20 ans tout rond, a un style bien à elle. Il faut dire qu'elle le peaufine depuis l'âge de 8 ans. Ce sont ses parents qui lui ont transmis le goût de la pétanque. Un jeu pour certains, qui s'est très vite transformé en passion pour l'Azilloise (Aude). Au point de rejoindre les bancs de l'école de pétanque de son village situé à une trentaine de kilomètres de Carcassonne. "J'ai toujours joué pour le plaisir", commente Elodie Estève. Oh, mais derrière ce plaisir se cache un redoutable esprit de compétition : "j'aime gagner !" La main de la pétanquiste ne tremble pas sous la pression, elle garde un regard fixe sur ses objectifs. 
Un palmarès bien garni
Au fil des années, Elodie Estève gagne en assurance sur les terrains de pétanque, tout en gardant une pointe de timidité à la ville. D'entraînements en compétitions, la jeune femme affine son tir, sa spécialité, et grimpe un peu plus haut dans les classements. Licenciée du club de Cuxac-d'Aude, à force de persévérance, elle intègre l'équipe de France Espoirs (18-22 ans) en 2016. Il ne lui faudra que quelques mois pour se faire remarquer sous le maillot tricolore avec notamment sa victoire lors d'un concours international en doublette féminine en Pologne. Son palmarès est déjà bien garni : cinq fois championne de l'Aude, double vice-championne de France en 2014 et 2016 en doublette, vice-championne de France en 2018 en triplette. Mais encore et toujours, la jeune femme veut progresser, alors l'année dernière, elle a rejoint le club de pétanque Duc de Nice. "Mon niveau a encore évolué", explique celle qui a remporté le week-end dernier le National d'Objat (Corrèze). Et déjà, elle rêve au championnat d'Europe. 
Gagnante du tête à tête féminin en 2017
Vendredi 17 et samedi 18 août 2018 se joueront, entre autres, le tête à tête féminin et la doublette féminine du Supranational du Puy qui aura lieu sur la place du Breuil et dans le jardin Henri-Vinay. Nul doute que tous les regards seront tournés vers cette championne en devenir. L'an dernier déjà, elle avait remporté le tête à tête féminin face à Laurence Morotti et avait chuté en 8e de finale en doublette féminine.
Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire