Tous

Yssingeaux

Ste Sigolène: Zaz éblouit la nuit de ses nombreux fans

sam 09/07/2016 - 17:44 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

C'est Claudio Capeo, un candidat de la dernière saison de The Voice, avec son titre phare « Un homme debout », qui a ouvert le bal. Accompagné de ses musiciens et de son instrument de prédilection, l’accordéon, il a offert à ses fans ses mélodies entraînantes et ses textes engagés.

Des fans de Zaz venues de loin
Ils sont venus parfois d’assez loin, à l’image de ces trois amies, Nathalie, Annie et Estelle, originaires du Puy de Dôme pour assister au concert de ZAZ.
Excitées, l’une d’elles confie : « C’est la première fois qu’on vient au Live des Brumes. On a vu Zaz au Zénith d’Auvergne il y a deux ans, on a cherché à la revoir et on a vu qu’elle allait se produire à Ste Sigolène, on s’est pressées de réserver nos places en Avril ! Ce qu’on aime chez elle, c’est sa simplicité, son énergie, son engagement».

Un public intergénérationnel
Après le changement de plateau, la chanteuse est entrée sur scène, auréolée de puissants jeux de lumière et accompagnée d’un son résolument électro en guise d’amuse-bouche.
La petite fée nationale à l’énergie communicative s’est offerte, fidèle à elle-même, généreuse et rayonnante. Le public avec qui elle a rendez-vous est intergénérationnel et l’émotion palpable pour tous ceux qui sont touchés par son aura et sa simplicité.
L’artiste engagée a exploré son répertoire, issu de tous ses albums, dont « Paris ».
Elle a entonné également des reprises, comme « Tous les cris les SOS » de Balavoine.
Avec son titre « La lessive », elle a rappelé l’expérience marquante qu’elle a vécu lors de son ascension au Mont Blanc, il y a quelques années et qui lui a inspiré ce texte.
Artiste très engagée, elle a expliqué l’importance du changement local et le projet Zazimut dont elle est l’initiatrice. Son titre « Colibri » en a exprimé largement le sens.
Proche de son public, la chanteuse l’a invité à reprendre avec elle son grand succès « Je veux ». Pas de doute, la joie, l’amour et la bonne humeur ont bien été au rendez-vous ce soir-là.
Puis est venu « Si je perds la mémoire », son dernier single, déjà très populaire.
Les fans, eux, n’oublieront pas, ils  peuvent même chantonner à leur tour, « On garde en nous le chaud, la saveur du présent, de ces moments de grâce qui fut nous, qui fut elle.. ».
La suite des festivités
Le festival du Live des Brumes s’est  poursuivi ce samedi 9 avec un autre beau plateau d’artistes, dont Frero Delavega et en 1ères parties, Mimi H, une interprète monistrolienne et Yvan Marc, l’auteur de « Nos vies d’ours », originaire de Saint-Julien Chapteuil.
Les organisateurs ont estimé que 3800 entrées ont été enregistrées lors de la première soirée, une belle récompense pour tous les bénévoles qui sont à pied d’œuvre depuis de longs mois.
C’est ce qu’a confié fièrement Frédéric : « ça fait vraiment plaisir de voir autant de monde. On travaille sur le festival depuis septembre. En plus, la météo a été de notre côté. »

M.A. B.

Interview de Claudio Capéo réalisée avant le concert :


Propos recueillis par Annabel Walker pour NRJ Haute-Loire.



Photos ci-dessus : Laurent Fabbio - LFA Photographies

Galerie photo ci-dessous : Marie-Annick Blondel

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire