Ste-Florine : en sortant de boîte, ils braquent le buraliste et le truffent de plomb

lun 03/02/2014 - 19:44 , Mise à jour le 03/02/2014 à 19:44

Trois jeunes hommes âgés de 21 à 22 ans ont été interpellés puis mis en garde à vue par les services de gendarmerie de Brioude et Sainte-Florine ce lundi matin. Dimanche dernier, encore bien alcoolisés (ils ont également reconnu l'usage de produits stupéfiants) alors qu'ils sortaient de boîte de nuit, ils ont décidé de braquer le buraliste de Sainte-Florine.

Gantés, cagoulés et armés
Deux individus gantés et cagoulés font irruption dans le bar-tabac-presse de Sainte-Florine alors qu'il n'est pas encore sept heures. L'un d'eux est en possession d'une arme à feu et tient en joue le gérant pendant que son complice remplit un sac de cartouches de cigarettes.
Pour une raison encore indéterminée, un coup de feu est tiré. Le buraliste comprend aussitôt qu'il s'agit d'une arme factice (en l'occurence un pistolet à air comprimé) et s'interpose en donnant des coups de pied au jeune homme en train de charger la machandise.

Le gérant truffé de plombs dans le cou, le dos et les bras
Pendant ce temps, l'autre malfaiteur tire plusieurs coups sur le tenancier, qui s'avérera être truffé de petits plombs au niveau du cou, du dos et des bras. Une ITT (Incapcité totale de travail) de deux jours sera prononcée par le médecin.
Mais ces coups de feu ne l'empêchent pas de mettre en fuite les deux braqueurs amateurs qui n'ont pas pu accéder au fond de caisse. Personne n'était présent lors du braquage mais des passants ont vu les deux jeunes hommes cagoulés monter dans une voiture à quelques pas du méfait.

  • Angélique Depetris, substitut du procureur de la République, revient sur les grandes lignes de ce braquage, qu'elle qualifie volontier être l'oeuvre "de jeunes amateurs".

    {{audio}}

Rapidement interpellés
Grâce au numéro de la plaque d'immatriculation, les gendarmes retrouvent rapidement le véhicule et son propriétaire. Lors des perquisitions d'usage, ils trouvent une arme dans la voiture. Le jeune homme, résidant à Sainte-Florine, ne tardera pas à passer à table en reconnaissant les faits - il n'est que complice, il a simplement servi de chauffeur dans l'affaire - et dénoncent ses deux compères.
Ils sont aussitôt interpellés et placés et garde à vue, cette dernière a d'ailleurs été prolongée lundi après-midi jusqu'à mardi soir. Les trois jeunes hommes mis en cause sont tous amis, ils sont originaires du bassin minier, deux sont connus de la justice, l'un pour une affaire de vol, l'autre pour des stupéfiants.

Une peine allant jusqu'à 20 ans de prison... pour de "jeunes amateurs"
Lors des perquisitions effectués chez les deux principaux individus de ce dossier, les services de gendarmerie ont retrouvé le butin (ou une partie), à savoir deux cartouches de cigarettes (le buraliste aurait parlé d'une dizaine de cartouches dérobée), mais aussi les cagoules et un pistolet à air comprimé (il y en avait donc deux en tout).
Les trois jeunes hommes ont reconnu les faits et pourraient être jugés très prochainement. Ils devraient être poursuivis pour vol avec violences en réunion, la circonstance aggravante de l'arme sera probablement disqualifiée pour ne pas recourir à la cour d'assises. La peine encourue est tout de même de dix ans d'emprisonnement, une peine qui peut être doublée pour deux d'entre eux qui agissaient dans le cadre d'une récidive légale.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire