St-Julien d’Ance : le corps du mari peut-être retrouvé

mar 30/01/2018 - 10:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:50

Il était aux alentours de 8 heures, ce mardi 30 janvier 2018, quand « ce qui est susceptible de s’apparenter à un corps » a été découvert dans les décombres de la maison incendiée la veille à Saint-Julien d’Ance, près de Craponne-sur-Arzon.
Le substitut du procureur de la République du Puy-en-Velay, Alexandre Constant, a été informé par les gendarmes au petit matin. « J’ai demandé une autopsie des restes mais je n’ai pas encore la date », précise-t-il.
On sait depuis que les deux autopsies doivent être effectuées ce mercredi par le service de médecine légale de Saint-Etienne. Elles auront pour but de déterminer les causes de la mort et de s'assurer de l'identité de la seconde victime, qui semble être le mari de la première victime, lui-même âgé de 53 ans.

Des plaies à l’arme blanche
Ce lundi, à 15h45, des voisins ont donné l’alerte quand ils ont vu la bâtisse du hameau de Péret en proie aux flammes. Ce sont eux qui ont sorti le corps de son occupante, une femme de 44 ans, après avoir casser la porte, pour tenter de la secourir. Des traces de lésion ont été constatées par le médecin légiste présent sur place, la victime présentait en effet plusieurs plaies à l’arme blanche.

----L'incendie a été considéré comme éteint par les pompiers à 18h20. Ce mardi, en fin de matinée, une équipe des pompiers restait sur place en mission de surveillance en cas de reprise du feu.-----Plusieurs départs de feu
Le mari était introuvable jusqu’à ce lundi à la tombée de la nuit. La fouille complète de la maison n’avait pas pu se faire, en attendant l’extinction totale du feu. Un incendie causé par plusieurs départs de feu.
L’hypothèse d’un drame familial semble donc se dessiner, même s’il est trop tôt pour l’affirmer, à ce stade de l’enquête.
Les investigations, confiées à la brigade de recherches du Puy-en-Velay, vont également se poursuivre pour déterminer les circonstances de ce double décès. L'association Justice et Partage a été saisie pour assister les proches des défunts.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire