St-Germain-Laprade : Fareva recherche 15 salariés en CDI

mar 14/03/2017 - 13:38 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Au bord du gouffre en 2013, rachetée par Fareva en 2015, l'usine pharmaceutique de la Vallée, à Saint-Germain Laprade, ne s'est jamais aussi bien portée. Un second bâtiment de production va être construit, et 21 à 23 salariés seront recrutés afin de produire des molécules destinées aux médicaments anti-cancéreux.
----Réunion d'information
Le vendredi 24 mars 2017 à 9h30 et 11h30 au centre culturel de Saint-Germain-Laprade, 2, rue du soleil levant.
Inscription obligatoire : envoyer son CV par mail à entreprise.auv0041@pole-emploi.net-----Rigueur, concentration, et sens de l'observation demandés
Parmi eux, 15 opérateurs pharmaceutiques, chargés de "surveiller et de conduire l'ensemble des appareils de production". Le poste ne nécessite pas de qualification. Toutefois, Fareva recherche des profils particuliers. "Ce métier demande rigueur, concentration et observation", insiste un cadre de l'entreprise. Car, dans cette usine qui conçoit des principes actifs pharmaceutiques par voie chimique, "un salarié qui détecte un problème à temps peut sauver toute une production. Tous les sens sont en éveil."
500h de formation, un certificat à la clef
La société ardéchoise exige également "une forte volonté d'apprendre", car l'embauche inclut une phase d'apprentissage. "Les personnes recrutées disposeront de 500h de formation sur le site de Saint-Germain, avec notamment une remise à niveau en maths, physique et chimie. A l'issue de cette formation, un certificat reconnu dans toute l'industrie pharmaceutique sera délivré."

Les personnes recrutées intégreront l'entreprise en septembre 2017. L'embauche doit se dérouler en trois phases : deux mois de contrat aidé, suivis d'un an de contrat de professionnalisation, et enfin un CDI. La semaine de travail sera divisée en cinq journées de huit heures, le matin, l'après-midi ou la nuit.
Un nouveau bâtiment de 3000m²
Le projet d'extension de Fareva à Saint-Germain coûtera 28 millions d'€. Cela comprend la création d'un nouveau bâtiment de production de 3000m² ainsi que l'agrandissement des laboratoires. Un investissement qui bénéficie du soutien de la Région Auvergne-Rhône-Alpes. Son président, Laurent Wauquiez, s'en félicite. "Il s'agit là d'un des trois plus gros investissements industriels depuis les dix dernières années sur le bassin du Puy."
Clément L'hôte 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire