Sous un soleil printanier, la mue du jardin Henri Vinay

ven 20/04/2018 - 20:14 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

Un alignement des arbres perfectible, du mobilier urbain à intégrer de façon plus discrète, un espace animalier repensé, des clôtures érodées à remplacer… 
"On ne voulait pas révolutionner le jardin, mais offrir de petits aménagements aux Ponots tout en mettant en valeur les atouts de ce lieu formidable", explique le maire du Puy Michel Chapuis, attaché à ce lieu incontournable de la vie vellave.
Lors de sa visite au Puy en décembre 2016, le célèbre paysagiste Louis Benech, reconnu internationalement pour le réaménagement du jardin des Tuileries à Paris, avait accepté d'apporter son expertise aux services municipaux afin d'offrir un plus bel écrin au Fer à Cheval.
Les travaux, qui ont commencé en février, ont bien avancé. L’aménagement de l’entrée rue Antoine Martin et les aménagements autour du bassin sont terminés. Seul l’espace animalier est encore en cours de réfection.

L’entrée côté rue Antoine Martin aménagé et le kiosque végétalisé 
Afin de rendre le jardin plus accueillant, de nouvelles pelouses sur certains espaces, comme sur la zone dite du "Château" à côté de l'aire de jeux, et du côté de l'entrée de la rue Antoine Martin, ont été aménagées.
Le chemin piéton qui donne sur cette rue a été embelli. Quant à la partie autour du kiosque, elle a été végétalisée (arbustes, plantes) pour une mise en valeur de l’ensemble. 

Un système de "casse-pâtes" pour les cygnes du bassin
Du côté du bassin, véritable pièce maîtresse du parc, le projet prévoyait divers travaux. L’ensemble a été agrémenté par diverses plantations (graminées, petites plantes basses) tout autour du bassin. La fontaine de type abreuvoir a été déplacée pour être positionnée à la perpendiculaire du bassin. 
Enfin, les clôtures vieillissantes qui encerclaient le bassin ont été remplacées par un système dit de "casse-pâtes" (dispositif composé de tiges métalliques croisées très discrètes). Ce nouveau système, plus discret, offre aux promeneurs une belle perspective sur le bassin et la végétation.

L'espace animalier repensé
Clôtures partiellement abîmées, sols érodés, canaux à récurer, abris pour les animaux à réinventer… Les travaux continuent autour de l’espace animalier où Louis Benech avait également relevé des points à améliorer. L’objectif est de faire en sorte de mieux intégrer l’espace animalier au cadre du jardin Henri Vinay.
Le projet prévoit le rehaussement de la volière et l’agrandissent du parc où évoluent les daims pour améliorer leur confort. Les grilles actuelles vont être changées et seront jalonnées de végétation. Les animaux seront ainsi un peu en retrait du public pour plus de sécurité.

De nouveaux animaux attendus
Enfin la municipaluité réserve une surprise pour les petits et les plus grands : d’ici la fin de l’année 2018 (sous réserve d’une autorisation des services vétérinaires), de nouvelles espèces animales viendront enrichir le parc animalier.

Maxime Pitavy

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire