Souchon - Wauquiez : la route de la discorde

ven 10/07/2015 - 18:56 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:35

Laurent Wauquiez, député-maire du Puy et candidat aux élections régionales de cette fin d'année 2015, s'est une fois de plus, attiré les foudres de René Souchon, président de la Région Auvergne. Jeudi 9 juillet, il s'es rendu dans l'Allier avec Brice Hortefeux, député européen et en présence de Daniel Dugléry, maire de Montluçon, Claude Malhuret, maire de Vichy, Pierre André Pérrisol, maire de Moulins, Gérard Dériot, Président du Département de l’Allier.

Besoin de soutien pour les RN 88 et 102
L'élu altiligérien, à proximité de la Route Centre-Europe Atlantique, a dénoncé :  " La Région a abandonné ses habitants en privilégiant les investissements dans des locaux administratifs au dépens de projets structurants comme les routes. " Il a notamment abordé le sujet des NR 88 et 102 en Haute-Loire qui ont " besoin d'un vrai soutien. " L'ancien ministre de l'Enseignement supérieur s'est alors engagé à " remettre de l'argent sur les routes d'Auvergne " et d'en faire sa " priorité numéro un. "

" Ce n'est pas à la Région de payer "
Suite à ces déclarations René Souchon a publié un communiqué intitulé " Laurent Wauquiez : maillot à pois du meilleur menteur ". La couleur est annoncée. Il répond aux accusations : " Pour Laurent Wauquiez, la Région Auvergne n’investirait plus sur les routes ... depuis 2004. Mensonge ! Depuis 2004, la Région a investi 105 millions d’euros sur les routes départementales et nationales. La Région a signé en 2007 des conventions triennales de partenariat avec les Départements de l’Allier, du Cantal et de la Haute-Loire, dont l’un des volets concerne le soutien financier aux travaux routiers. Ces aides pour la Haute-Loire et l’Allier ont été soldées respectivement en 2012 et 2013.... " Il précise les crédits de paiement en faveur des routes départementales sur l'Auvergne en 2015 : 1 523 000 euros. Il continue : " Il va de soi que les investissements routiers sont essentiels pour assurer le développement d’un territoire et garantir la sécurité des usagers. Reste à savoir qui doit payer... Pas la Région en tout cas, ce n’est pas dans ses compétences. "

Toujours une question de trains
Le président de Région rappelle : " En matière de mobilité et de transports, l’Auvergne a fait le choix du ferroviaire suivant en cela d’ailleurs la préconisation de Brice Hortefeux en septembre 2007, « de redéployer sur les rails des crédits jusqu'alors consacrés aux routes ». Laurent Wauquiez et les élus de l’Allier avaient pointé que l’arrivée du TGV était déterminante pour l’avenir de l’Auvergne « là aussi l’absence d’investissement de la Région nous a mis en position de faiblesse » .

René Souchon veut mettre en avant d'autres priorités comme il le fiat savoir sur les réseaux sociaux.

Pour conclure, le président de Région accuse violemment : " Laurent Wauquiez, ignorant tout des dossiers régionaux faute de travailler sérieusement, multiplie les contre-vérités. Il mérite vraiment le maillot à pois du meilleur menteur. "

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire