Tous

Le Brignon

« Son geste a permis de sauver la vie des sapeurs pompiers »

lun 20/11/2017 - 13:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:49

Le troisième orage le plus intense qu’ait connu la France métropolitaine a semé le chaos, sur les hauts plateaux du sud du Velay et dans la haute-vallée de la Loire, le 13 juin dernier. Et notamment sur la commune du Brignon où Frédéric Jouve a perdu la vie en voulant montrer la voie aux sauveteurs, au volant de son tracteur. Dans ce moment où l’extrême urgence a dicté l’action d’hommes – pompiers volontaires ou non – aux prises avec des éléments aussi exceptionnels que monstrueux, les circonstances du décès du jeune homme relèvent elles aussi de l’atrocité : la Bethe, petit affluent de la Loire que l’on peut d’ordinaire facilement enjamber d’un saut de puce, s’est muée en un flot infernal de 60 mètres de large.
Les berges et terrains alentour se dérobent, comme s’est dérobé le sol sous les roues du tracteur de Frédéric, précipitant le courageux équipage vers une mort certaine.

«Rien ne peut combler la souffrance»
Ce réflexe de bravoure s’est déclenché « de façon spontanée, naturelle et désintéressée, a expliqué le préfet Yves Rousset, son geste a sans aucun doute permis de sauver la vie des sapeurs pompiers qui le suivaient.»
S’adressant à la famille et aux proches de Frédéric, auprès desquels toute une communauté villageoise s’était réunie dans la salle des fêtes, le représentant de l’État a concèdé que « rien ne peut combler la souffrance d’une mère, d’un père, d’un frère et d’une sœur, d’un ami, face à la perte d’un être cher.»
Mais « l’acte de courage et de dévouement de Frédéric Jouve cette soirée du 13 juin ne doit pas être oublié, a rappelé le préfet, c’est pour ces motifs que j’ai demandé au ministre de l’intérieur de reconnaître à Frédéric Jouve ses mérites en lui attribuant la médaille d’honneur pour acte de courage et de dévouement

J.J.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire