S'offrir une nouvelle tête, tout en luttant contre le cancer

mer 15/03/2017 - 17:07 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:45

Jusqu'à ce dimanche 19 mars, c'est la semaine nationale de lutte contre le cancer. Une nouvelle initiative permet de faire un geste très concret, qui ne coûte rien, et qui vous même faire économiser.
A Vals près le Puy, depuis novembre, si vous faîtes couper plus de 25cm de cheveux au salon de coiffure de Chirel, la coupe à 39,90€ est offerte. Lætitia Monvoisin, la manager, envoie ensuite les mèches à l'association Solid'hair pour en faire des perruques.

Pour une prothèse capillaire (faite de vrais cheveux), la sécurité sociale ne rembourse qu’environ 130€ selon la longueur, explique Lætitia Monvoisin. Les perruques synthétiques coûtent aux alentours de 50€ mais on ne peut ni les laver, ni les sécher et « ça se voit que c’est du faux », remarque la professionnelle.

Des clientes ravies
Laurence Pascal habite de Saint-Privat d’Allier. Elle a appris l’existence de cette initiative sur la page Facebook du Salon, dont elle est une cliente régulière. « J’en avais assez des cheveux longs alors s’ils peuvent servir à quelqu’un qui en a besoin ! », sourit-elle, tout en appréciant d’économiser près de 40€ au passage. Se demande-t-elle parfois qui porte désormais ses cheveux ? « Non, tant que ça fait plaisir à quelqu’un ! »

----Le salon de coiffure fait aussi office de salon dépositaire. « Les personnes qui se couperaient les cheveux à la maison peuvent aussi nous apporter les mèches pour qu’on les envoie », précise Lætitia Monvoisin, toujours pour des mèches d’au moins 25cm.-----En près de trois mois, une petite dizaine de clientes a participé à l’opération. « Je dirais que la moitié était déjà au courant, raconte la manager, sinon on le leur a proposé ». Et de se souvenir d’une cliente particulièrement ravie d'apprendre qu'elle pouvait faire don de ses cheveux : « elle est sensibilisée car c’est une personne à mobilité réduite ». Les personnels du salon aussi apprécient. « Notre patronne, Sylvie Chandez, a découvert Solid’hair sur Internet en octobre, raconte-t-elle, et ça nous a tout de suite plu parce qu’autour de nous, on connaît des proches touchés par cette maladie ».

En Haute-Loire, à ce jour, seuls quatre salons de coiffure proposent cette action : à Sainte-Sigolène, Langeac, Brioude et donc Vals.

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire