Tous

Yssingeaux

Six jours pour amener la culture à ceux qui ne poussent pas forcément la porte du théâtre

sam 11/06/2016 - 13:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:42

Arts de la rue, du cirque et musiques s’invitent dans la cité des cinq coqs du 16 au 21 juin 2016. Les festivités prévues devraient réjouir chacun. C’est en présence de Bernard Gallot, maire d'Yssingeaux, et des sponsors associés à l’événement, que Patricia Léger, adjointe aux affaires culturelles, Christian Rochedix, directeur de la culture, et Olivier Fargier, président de l’association 2si2la, ont décliné mercredi 8 juin le copieux programme du festival "Du Coq à l'art".

Le départ des festivités
Ce jeudi 16 juin, dès 10 h, le marché a profité de spectacles réjouissants : Daniel Dieux a fait fonctionné son « orchestrophone limonaire » pour une déambulation musicale. Puis les élèves de Fabien Liotard du collège Jean Monnet ont défilé, chaussés de leurs échasses, avant de présenter un spectacle imaginé sous chapiteau place de la Victoire.
C'était ensuite au tour de la Cie Latcho Detsu, trois autres échassiers musiciens délirants, de s’inviter dans les travées du marché et de conter les traditions de leurs contrées lointaines.
Enfin, trois mariachi, « la triplette de Cadix », ont offert un bal concert itinérant.

Jonglerie, danse et acrobaties
C’était le coup de cœur de 2015 : la Cie Silembloc revient avec son nouveau spectacle « Carlingue 126Z », qui mêle jonglerie, danse et acrobaties dans une histoire déjantée et hors du temps. Ça se passera vendredi 17 juin à 20h30 au théâtre municipal.

Un double plateau le dimanche 19 juin
Encore du cirque acrobatique et burlesque : la Cie Content pour Peu présentera « entre le Zist et le Geste », une création pour deux artistes désorientés.
Fred Teppe , dans son spectacle « Tuiles », détournera des objets avec une note poétique et magique sous chapiteau à 17h.

La fête de la musique en deux actes
La fête de la musique trouvera naturellement sa place dans cette grande liesse culturelle et ce, dès le 1er acte, ce samedi 18 juin. Olivier Fargier, président de 2si2la, assure que son équipe de bénévoles « s’est mouillée la chemise pour choisir les groupes ». Après la prestation de Choralys à 17h, la place Carnot sera investie par deux danseurs qui offriront un spectacle de claquettes sur un registre varié. Un show Hip-Hop et un Battle Break Pro, suivront. A 20h30, les Quipou’s partageront leurs mélodies en offrant un voyage à travers les actualités du moment. Un peu plus tard, Slum Monkeys, un saxophoniste tençois, donnera un set endiablé. La soirée se poursuivra avec le groupe Devil Jo and the Backdoormen qui distillera un son rauque et charnel.

Le Batavia, un ancien apéritif yssingelais
Mardi 21 juin, la fête de la musique offrira son 2ème acte avec un spectacle scolaire donné par Seb’O qui promet « Que du plaisir ». Enfin, à 18h, pour clore le festival, une princesse en godillots invitera à la danse sur des airs de vieux vinyls ; DJ Muzett, de la Cie du Ruisseau, ouvrira le bal place Carnot. Le Batavia, un ancien apéritif yssingelais, sera redistillé et servi pour l’occasion.

Budget : 19 000 euros
Patricia Léger, lors de la présentation de cette copieuse programmation, a tenu à remercier tous les sponsors qui ont permis la réalisation de celle-ci. « On sait que vous êtes fortement sollicités en cette période de crise, ça nous fait chaud au cœur d’être soutenus », confie t-elle. Concernant le coût du festival, elle rassure : « notre budget est constant, 19 000 euros, on essaie de garder la même enveloppe depuis des années ».
Les bars vont s’associer également à cette fête en proposant d’autres concerts. « Notre objectif, c’est d’amener la culture à ceux qui ne poussent pas forcément la porte du théâtre », explique t-elle. Christian Rochedix, lui, certifie que « il y aura beaucoup de tendresse, beaucoup d’émotions lors de ces prestations. Que du bonheur ! » Reste à espérer que Dame Nature y mette du sien pour que chacun puisse apprécier ce beau festival dans les meilleures conditions possibles.

M.-A. B.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire