Sept planètes, des baobabs et un serpent

lun 26/06/2017 - 19:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:46

----

-----Une rose, un prince et un mouton. L’affiche du gala 2017 de Centre Danse donnait le ton. Sur le poster (voir ci-contre), les élèves de l’Atelier des Arts de la classe 8/11 ans de Véronique Ozarak évoquaient sans équivoque, mais avec originalité, Le Petit Prince, d’Antoine de Saint-Exupéry.

L’œuvre de 1945 a résonné au temps présent, lors des deux soirées de gala, les 2 et 3 juin derniers, au Palais des spectacles de Vals près Le Puy. De Mylène Farmer (avec « Dessine-Moi un Mouton ») à Jacques Higelin (avec « Tombé du ciel »), en passant par M (avec « La Fleur »), les 31 chorégraphies des quelque 200 élèves ont déroulé le fil du livre le plus traduit au monde après la Bible et le Coran.

> Voir la galerie photo (galerie réalisée par le photographe Christophe Rablat, de Clin D’œil ponot)

Le salut final était une invitation au pogot sur le titre « Wake up » de Rage Against The Machine :

Cette année a été particulière pour l’association Centre Danse. Son unique professeure, diplômée d’État, Elsa Beraguas, a donné naissance à une petite Elise en août. Aussi, les cours ont été assurés par une autre professeure de danse, diplômée d’État également. La jeune Ponote Anaïs Exbrayat a donc assuré les cours de Modern Jazz, d'Afro Jazz, de Street jazz, de renforcement musculaire, de gym douce et de stretching (remplaçant le Pilates dans intervalle) jusqu’au 10 décembre.

Centre Danse en quelques chiffres
Pour l’année 2016/2017
250 adhérents
288 cours payants
26h45 de cours par semaine du lundi au samedi
2 salles de cours (Centre Pierre Cardinal et Centre socio-culturel de Guitard)
Plus de 600 places vendues par soirée de gala
500 € de subvention de la Maire du Puy-en-Velay en 2016

Sur l’exercice précédent, l’association, entièrement gérée par des bénévoles, a présenté un bénéfice de près de 8 150 €. Les inscriptions ont couvert à elles seules les charges salariales.
Le coût du gala 2016 a été de quelque 18 200 € (location salle, techniciens, SACEM, etc.) et la recette a été de 24 000 €.

Annabel Walker

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire