S’engueuler non pas « comme », mais « à propos de chiffonniers »

ven 02/02/2018 - 18:29 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Cette association l’Opération Orange de Sœur Emmanuelle œuvre également auprès « des chiffonniers du Caire ». C’est ce que Patrick Cuinet et Catherine Riollet entendaient expliquer à un soixantaine de personnes - élus, chefs d’entreprises ou associatifs, autour d’un repas caritatif, ce vendredi 2 février, au centre Roger-Fourneyron.

Mais ils ne s’attendaient certainement pas à un tel accueil journalistique. Bon chacun sait que l’étonnante pluralité médiatique est une particularité locale, dans le bassin du Puy. Mais là, si en plus la presse nationale se déplace, Patrick Cuinet et Catherine Riollet n’en demandaient pas autant.

Joie de courte durée, pour les deux mandataires de l’association venus récolter des dons et susciter quelques bonnes volontés, en vue de créer une antenne locale : les journalistes de l’émission Quotidien, animée par Yann Barthès sur TMC, ne sont pas venus pour eux.

Ou plutôt indirectement, en réalité ils ont venus pour titiller Laurent Wauquiez au sujet de sa rencontre avec Sœur Emmanuelle, pour laquelle la presse nationale ne le lâche pas d’une semelle.
C’est à double tranchant, pour des associatifs, quand celui qui se charge du comité d’accueil n’est autre que Laurent Wauquiez, président de la Région localement, mais chef des Républicains au plan national.

À cette époque Laurent Wauquiez portait la barbe
Un responsable politique qui ne « laisse personne indifférent », voire « clivant », pour certains observateurs.
Et des observateurs, il en a, Laurent Wauquiez. Notamment sur la place parisienne.
L’article publié hier dans le Monde, de la plume d’Ariane Chemin, bondit sur l’occasion d’en remettre une couche.

Qui a tort, qui a raison, on ne va pas démêler aujourd’hui cet imbroglio, de toute façon cela ne fera pas infléchir durablement la courbe du chômage.

S’il parle d’Opération Orange de Sœur Emmanuelle, le papier du Monde ne lui prête aucune connexion avec la Bruxelloise et ne fait pas non plus mention de ce qu’évoque Patrick Cuinet : « Sœur Emmanuelle a créé cinq associations, en Europe, dont une à Paris, ASMAE, on n’est pas en lien, on travaille pour la même chose, mais on ne se fréquente pas trop, c’est un peu de leur faute, assure-t-il, c’est une association parisienne qui ne nous aime pas on ne sait pas trop pourquoi.»
 
Encore une personne qui évite de se faire des amis dans la Capitale, visiblement, et Patrick Cuinet de confier ce qu’il sait de la relation entre le président d’Auvergne-Rhône-Alpes et la fondatrice d’ASMAE : « Laurent Wauquiez était en octobre 1995 à l’inauguration du lycée chez les chiffonniers du Caire, il est sur une photo, on ne le reconnaît pas bien parce que je crois qu’il était barbu à l’époque, se rappelle-t-il, et Jean Sage, notre président qui a fondé l’opération orange en 1993, l’a appelé il y a un an pour savoir si on pouvait travailler avec sa Région.»

Il n’est pas interdit, par simple curiosité intellectuelle s’entend, d’aller voir à quelle sauce Yann Barthès pense accommoder ce nouvel épisode des aventures de Laurent Wauquiez au Caire. Décidément vrai nid d’espions.

Jacques Jamon


À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire