Sénatoriale partielle : Olivier Cigolotti succède à Jean Boyer

dim 25/01/2015 - 16:54 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:32

Les grands électeurs se sont déplacés en nombre ce dimanche 25 janvier 2015 à la préfecture pour choisir le nouveau sénateur de Haute-Loire à la suite de la démission en novembre de Jean Boyer. Sans grande surprise, son suppléant a remporté les suffrages.

À 8 heures 30 le temps est glacial et la cour de la préfecture bien vide à l'ouverture des quatre bureaux de vote. Les premiers arrivent en minibus de l'autre bout du département mais bientôt les grands électeurs se succèdent pour choisir le futur élu du département à la Chambre Haute. À la proclamation des résultats par la présidente du Tribunal de Grande Instance du Puy, la foule remplie la cour de la préfecture.

----Jean Boyer a été sénateur de la Haute-Loire pendant 13 ans.
> Consulter sa fiche de participation et d'assiduité aux acitivités du Sénat

Depuis septembre 2011, l'autre sénateur de Haute-Loire, est Gérard Roche (UDI), ex-président du Conseil général. Il a succédé à Adrien Gouteyron (UMP).
> Consulter sa fiche de participation et d'assiduité aux acitivités du Sénat
-----Un résultat attendu
Sur les 728 grands électeurs, 724 ont participé au scrutin. Parmi eux, 671 se sont exprimés en faveur d'un candidat ou d'une candidate. Ce qui laisse 41 votes blancs et 12 nuls. Olivier Cigolotti rassemble 473 voix, Annie Mangiaracina-Vérot, la candidate socialiste 134, laissant au deuxième candidat de droite 43 voix. Pour Jean Boyer, son poulain rencontre "un résultat qui dépasse les espérances", en se disant heureux du relaie assuré lui permettant de tourner une page dans sa vie politique. La concurrente socialiste était de fait préparée à ce qu'elle qualifie de "passage de témoin". Néanmoins, ce maintien de la gauche dans une élection partielle est "satisfaisant" pour ses représentants.

De la Haute-Loire au Sénat
C'est mardi qu'Olivier Cigolotti devrait se rendre au Palais du Luxembourg dans sa nouvelle fonction de sénateur. Souhaitant accomplir un travail de terrain dans le département, l'élu conservera son poste de président de la communauté de commune du pays de Montfaucon-en-Velay jusqu'en 2017, date d'application de la loi sur le non-cumul des mandats. Au Sénat, Cigolotti siégera au sien du groupe Union Centriste, composante de la majorité de droite, comme il l'avait affirmé durant sa campagne. Il devrait en outre succéder à Jean Boyer au sein de la commission des affaires sociales du Sénat.

L.P.G.


A l'occasion de l'élection d'un nouveau sénateur, pourquoi ne pas essayer le quiz du site www.vie-publique.fr de la Direction de l'information légale et administrative : 

Quiz - le Sénat : testez vos connaissances !

le 26 08 2014

Mots clés :

 

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire