Sénatoriale : ce qu'il faut savoir de l'organisation

jeu 01/01/2015 - 16:43 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:31

Denis Labbé, préfet de Haute-Loire, Jacques Mure, directeur de la direction des politiques publiques et de l'administration locale et Pauline Stolarz du bureau des Elections et de l'Administration Générale ont tenu une conférence de presse ce mercredi 31 décembre.
L'élection sénatoriale partielle de Haute-Loire aura lieu le 25 janvier prochain à la Préfecture.

Les candidatures annoncées
Jean Boyer a décidé de démissionner
à mi-mandat, fin octobre. Le suppléant ne peut prendre la place d'un sénateur que si ce dernier décède ou s'il est appelé pour une autre mission. Olivier Cigolotti suppléant de Jean Boyer se présente à la succession du poste de sénateur. Annie Mangiaracina-Vérot a annoncé représenter le parti socialiste pour ces élections.
Un troisième candidat, Eric Reynaud, se présenterait également à cette élection avec une étiquette divers-droite. Informaticien travaillant à Paris la moitié de la semaine, il aurait déjà rencontré de nombreux grands électeurs mais n'a pas contacté la presse pour officialiser sa candidature. Le Front de gauche a choisi de ne pas présenter de candidat.

728 grands électeurs
Les élections sénatoriales ont habituellement lieu tous les six ans, le Sénat étant renouvellable par moitié tous les trois ans. Les dernières se sont déroulées en septembre, la Haute-Loire n'était pas concernée puisque les élections sont prévues pour 2017.
Ce sont les grands électeurs qui seront appelés aux urnes. Ils sont députés, sénateurs, conseillers régionaux et généraux ou encore délégués des conseils municipaux. Au total, ils sont 728.

Pour être candidat
La semaine de dépôt de candidature débute le 5 janvier. Pour se porter candidat, il suffit d'avoir plus de 24 ans et un casier judiciaire vierge. Il n'est pas nécessaire d'habiter en Haute-Loire. Il est obligatoire de présenter un justificatif d'inscription sur les listes électorales ou une pièce d'identité avec l'extrait numéro trois de son casier judiciaire, de désigner un mandataire financier et un suppléant.

Ensuite, il y a 15 jours de campagne puis les élections le 25 janvier. Le premier tour a lieu le matin. Si besoin, un deuxième tour se tiendra l'après-midi.
Les fonctionnaires entrent dans une période de réserve dès le 5 janvier.

E.J. 

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire