Tous

Yssingeaux

Sécurité routière : la répression comme forme de prévention

ven 15/04/2016 - 12:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:40

Ce jeudi 14 avril, une dizaine de gendarmes commandés par le Colonel Patoux du groupement de la Haute-Loire se sont installés à l'entrée de la commune yssingelaise. Le préfet du département, Eric Maire a d'ailleurs fait spécialement le déplacement pour l'occasion. En constatant les excès de vitesse grâce à des jumelles dès le pont de Barrys, les motards avertis escortent ensuite les conducteurs jusqu'au rond-point suivant afin de les verbaliser. À cet endroit, des tests d'alcoolémie sont également effectués. Les contrôles seront renforcés les 14 et 15 avril sur l'ensemble du département.
2016 commence très mal

En effet, même si on note une baisse des accidents corporels (- 18,2 %) et des blessés (- 54,5 %), la région a déjà connu cinq tragiques décès en ce premier trimestre (Quatre sur la même période l'an passé). La vitesse tout d'abord (hausse de 37 %) puis l'alcool (+ 35,4 %) reste encore les deux principales causes de catastrophes et d'infractions constatées dans le trafic.
Cibler les populations à risques
Exemple. Les hommes (82 %), généralement jeunes (entre 18 et 34 ans dans 43 % des cas) qui circulent en fin de semaine (54 %) sont plus susceptibles de représenter des dangers pour eux et pour les autres sur le réseau. L'ensemble des véhicules légers est concerné.
C'est en établissant ces profils types d'auteurs de délits que les pouvoirs publics déduisent des actions précises d'informations à mener en vue d'agir efficacement contre certaines dérives (téléphone au volant, conduite des personnes âgées, les stupéfiants en voiture...). Selon le préfet : « Trop de personnes ne respectent pas assez les lois basiques du code et, malheureusement c'est encore trop souvent la peur d'être verbalisé qui oblige les usagers à devenir prudent ». Les rétentions de permis qui augmentent elles aussi, par conséquent de plus en plus correspondent ainsi au meilleur moyen d'interpeller les automobilistes de manière à ce qu'ils réfléchissent et adoptent des comportements sûrs et apaisés.

E.W.

Rappel des accidents mortels de l'année :

Le 12 janvier, à Pradelles, un agriculteur de Coucouron de 42 ans a perdu la vie dans une collision avec un utilitaire peu avant le carrefour RN 88 / RN 102. A 16h30, les conditions de circulation étaient rendues difficiles par la neige.

Le 29 janvier, à 7h50, à Cayres, un adolescent de 15 ans à scooter n'a pas survécu quand une conductrice de 25 ans s'est déportée sur la gauche et l'a percuté dans un épais brouillard sur la RD 33 en direction de Solignac-sur-Loire.

Le 9 mars à Yssingeaux, un jeune homme de 24 ans est mort après une collision frontale sur la RN88 au niveau d'Yssingeaux, vers la zone artisanale de Lavée. Le conducteur du poids lourd n'avait consommé ni alcool, ni drogue.

Le 31 mars, à Couteuges, un homme de 74 ans est mort dans une mystèrieuse collision avec un poids-lourd sur la RN 102.

Le 1er avril, à Tence, un Monistrolien de 63 ans est décédé dans un face à face. Le conducteur du véhicule ou la victime se trouvait, était alcoolisé.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire