Sécheresse : restrictions pour tous... enfin presque

lun 29/08/2022 - 12:00 , Mise à jour le 29/08/2022 à 12:00

L’alerte renforcée pour la sécheresse définit les règles pour tout un chacun, particuliers, clubs, assos, institutions et entreprises. Depuis la fin juillet, la Haute-Loire est sous le coup de cette vigilance. Un internaute a tenté d’avertir les autorités sur une infraction d’envergure. En vain.

MAJ : Droit de réponse en fin d'article

« L’absence de précipitations depuis début juillet et les températures caniculaires conduisent à une aggravation de la sécheresse : le déficit pluviométrique dépasse les 50% et la sécheresse des sols atteint des records, expliquait la préfecture dans un communiqué de presse daté du 27 juillet. (…) Sur la base de ces éléments, et après consultation du comité ressource en eau du 19 juillet 2022 et du comité départemental de l’eau du 27 juillet 2002, le préfet de la Haute-Loire a décidé le passage en Alerte Renforcée ».

Le communiqué décrit ensuite toute la liste d’interdictions destinée à toutes et tous résidant en terres vellaves. Terminé l’arrosage des jardins d’agréments, des pelouses, des espaces verts publics et privés...Feu le nettoyage des extérieurs, le remplissage des piscines privatives et l’irrigation des prairies.

À la toute dernière ligne de ce premier étage restrictif, il est aussi rajouté : « L’arrosage des terrains de sport de toute nature (sauf terrains enherbés : arrosage possible de 21h00 à 22h00) ». Autrement dit, les terrains sportifs avec de l’herbe ont le droit à un arrosage d’une heure tous les soirs entre 21 et 22 heures.

Le terrain de rugby Lafayette arrosé le 27 juillet avant 21 heures. Photo par Dr

« Avant l'heure, c'est pas l'heure, après l'heure, c'est plus l'heure ». Jules Jouy

Un internaute a fait parvenir deux photos qu’il a soumis à la préfecture. Les deux clichés montrent le même endroit à savoir le stade de rugby Lafayette, stade coincé entre les communes de Brives, Chadrac et le Puy. Sur la première photo, tags numériques à l’appui, apparaît un dispositif automatisé en train d’arroser le centre du terrain, le 27 juillet à 20h38. S’il est aisé de concevoir que les responsables de l’arrosage n’ont pas encore pris connaissance de l’alerte renforcée Sécheresse adopté ce même jour, la seconde photo les excuse un peu moins.

Une réponse de la préfecture qui pose question

Toujours avec les tags du téléphone indiquant précisément la date et l’heure de la photo ainsi que son lieu de prise, le cliché en question démontre que le Stade Lafayette a été abondamment arrosé le 28 juillet à 10h08 du matin. Le photographe envoie alors les photos à la préfecture pour signifier ce non respect des règles. La réponse des services de l’État est la suivante : « Depuis hier (27 juillet, Ndlr), c’est autorisé simplement de 21 à 22 heures ». La préfecture ajoute en pièce jointe l’arrêté préfectoral de l’alerte renforcée.

Lanceur d’alerte...que si vous êtes assermentés

Nous avons, de notre côté, tenté d’en savoir un peu plus. En vain. Mais dans un mail du 17 août, la préfecture nous indique d’une part que « le nombre de contrôles réalisés depuis la mise en place des mesures restrictives est de 407  ».
Et surtout que « seuls des agents assermentés peuvent constater des infractions (agents de l'OFB, de la police et de la gendarmerie) qui peuvent déboucher sur des procédures judiciaires ».

Le photographe, pourtant devenu en quelques sortes un précieux lanceur d’alerte, se voit ainsi invité à ne pas prévenir les autorités, ses preuves n’ayant aucune valeur selon les services de l’Etat.

Le droit de réponse de l'entreprise en charge de l'installation de l'arrosage du stade ▼

"Dans le cadre des travaux d’installation d’un arrosage automatique sur le stade Lafayette, je vous informe que le jeudi 28 juillet matin nous avons dû réaliser des essais de service du réseau. Ces essais sont nécessaires dans le cadre des travaux afin de tester et régler les arroseurs. La durée de ces tests est très limitée et n’est en aucun cas comparable à un cycle d’arrosage complet".

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés

5 commentaires

pa

lun 29/08/2022 - 21:01

A Yssingeaux, au rond point vers super u, à 9 h du matin, avec une lance d'arrosage ! et le particulier interdit ! deux poids deux mesures !

m.

lun 29/08/2022 - 20:05

Comme à l'enduro de moto où les motos sont lavées à chaque sortie. Combien d'eau vont-ils consommés sur 6 jours juste pour rouler des mécaniques? Et dans le ruisseau à côté un filet d'eau dû à la sècheresse.....

mi

lun 29/08/2022 - 18:14

hm, - 29/08/2022 - 18h11: Il fallait tout simplement téléphoner au commissariat pour signaler ces infractions puisqu'elles sont commises en zône urbaine, la police nationale est compétente pour constater et verbaliser. De quoi décourager les gens d'être citoyens responsables.

mi

lun 29/08/2022 - 12:41

Comme au stade Lafayette , les conduites sont enterrées Discrétion totale !!!!!

re

lun 29/08/2022 - 12:08

En rugby l'arrosage est permanent, surtout après les rencontres,  y a pas d'heure !