Sécheresse : maintien du niveau d'alerte sur tout le département

mer 13/07/2022 - 11:30 , Mise à jour le 13/07/2022 à 11:30

Malgré les dernières précipitations de fin juin qui fait remonter de manière sporadique les débits des cours d’eau, le déficit pluvieux et la sécheresse des sols restent marqués sur le département pouvant atteindre 60 % localement. L’état des masses d’eau souterraine reste toujours aussi préoccupant.

À l’heure actuelle, plus d’une semaine après les dernières pluies dont les effets se sont vite dissipés, les tensions sur les réseaux d’eau potable sont persistantes, le niveau des nappes souterraines reste très bas et l’indice d’humidité des sols atteint des records. Certains ruisseaux sont à sec, et les débits des cours d’eau principaux atteignent au minimum le niveau "Alerte".

Sur la base de ces éléments présentés au comité ressource en eau du 5 juillet, et suite aux dernières prévisions météorologiques annonçant de très fortes températures et une absence de précipitations, le préfet de la Haute-Loire a décidé le maintien de l’ensemble du territoire départemental au niveau "Alerte".

Ce classement en "Alerte" se traduit par la poursuite de l’application mesures de restriction de l’usage de l’eau qui visent l’ensemble des usagers (entreprises, agriculteurs, collectivités , particuliers, ...).

Les mesures de restrictions des usages de l’eau au niveau "Alerte" sont les suivantes :
1°) Sont interdits :
• L’arrosage des jardins d’agréments ;
• L’arrosage des pelouses ;
• L’arrosage des espaces verts qu'ils soient publics ou privés ;
• L’arrosage des golfs sauf les greens ;
• L’usage de l’eau potable pour le fonctionnement des fontaines publiques ;
• Le lavage des véhicules hors installations professionnelles à haute pression ou à recyclage d’eau, à l’exception des véhicules soumis à une obligation réglementaire (véhicule sanitaire, alimentaire...) ou technique (bétonnière...) ;
• Le nettoyage des extérieurs des bâtiments (murs, toitures, sols...) ;
• Le remplissage en eau et le renouvellement de l’eau des piscines des particuliers sauf pour le premier remplissage après la construction ;
• L’arrosage des trottoirs et voies publiques ou privées sauf impératif sanitaire ;
• L’alimentation des plans d’eau hors plans d'eau autorisés en tant que piscicultures de production.

2°) Sont interdits de 8 heures à 20 heures :
• L’arrosage des greens de golfs y compris les départs ;
• L’arrosage des terrains de sports de toute nature ;
• L’arrosage des potagers.

3°) Sont interdits de 10 heures à 18 heures :
• Les prélèvements pour l’irrigation, y compris ceux effectués à partir des canaux et dérivations.
• L’irrigation des prairies.

Photo par DR

Ces mesures de restriction des usages de l’eau sont de rigueur quelles que soient les ressources en eau utilisée (sauf retenues d’eau hors cours d’eau remplies durant l’hiver et bacs de récupération des eaux pluviales).

Par ailleurs, les maires peuvent prendre par arrêté municipal des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale en fonction de l’état des ressources en eau du territoire communal sur le fondement de la salubrité et de la sécurité.

Une attention soutenue est apportée au suivi de cette situation. En cas d’aggravation des la situation, de nouvelles mesures de restriction et de limitation des usages de l’eau pourraient être engagées rapidement.

Le préfet de la Haute-Loire fait appel au civisme et à la responsabilité de chacun pour mettre en application ces mesures et réduire sa consommation d’eau. Des contrôles sont mis en place pour vérifier la bonne application de ces mesures afin de préserver l’état de la ressource en eau particulièrement fragilisée.

Vous aimerez aussi

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire

1 commentaire

mi

mer 13/07/2022 - 19:56

Ne PAS oublier les piscines !!! Un luxe scandaleux lors des crises Ne pas faire le complément MAIS comment contrôler ??? Car sans contrôle , la voie est ouverte à la désobéissance accentué par l'évaporation de l'eau !!!!!!!