Tous

Saugues

Saugues : médecin de campagne, la vie du Dr Vieilledent

lun 13/10/2014 - 20:02 , Mise à jour le 27/11/2020 à 05:53

Après 44 années passées au chevet de cinq générations de patients dans le pays de Saugues, le Dr Georges Vieilledent, aujourd'hui en retaite, revient sur son parcours dans un livre émouvant, "Médecin de campagne, une vie". Il dédicacera son ouvrage ce samedi au Puy.

Cinq générations de patients
Au lendemain de son départ à la retraite, le Dr Vieilledent, médecin généraliste établi à Saugues, témoigne dans ce livre de sa vie consacrée au bien-être de cinq générations de patients dans un canton de la France rurale. Pendant 44 ans, il aura parcouru chaque année 50 000 kilomètres en voiture, arpenté à pied les chemins non carrossables pour rendre visite à ses malades, à toute heure du jour et de la nuit, en toutes saisons et par tous les temps.

----Georges Vieilledent est né en 1939 en Algérie où son père était agent de préfecture. Sa vocation se révèle à l'âge de15  ans devant le film "Il est minuit, docteur Schweitzer" qui retrace le parcours d’un pasteur et médecin confronté à la malaria au Gabon. Élève chez les jésuites, il rejoint la France après le bac et s'inscrit à la faculté de Montpellier. Sa mission, il la trouvera en Haute-Loire en mai 1968. Il sera le docteur Schweitzer de ce pays rural pendant 44  ans jusqu'à son départ en retraite en 2012.-----Le choix du célibat
Au fil de ses souvenirs, truffés d'anecdotes tour à tour graves et souriantes, toujours surprenantes, à travers le récit de ses joies et de ses peines, de ses doutes aussi, il nous fait découvrir le quotidien difficile, parfois harassant, d'un médecin de campagne qui a choisi le célibat pour rester disponible à tout moment pour ses patients.

Dévouement, proximité, enracinement
Se dessine ainsi le portrait d'un homme "à la fois hors du commun et exemplaire, s'enthousiasment les éditions Calmann-Lévy, un homme qui incarne une médecine fondée sur des valeurs de dévouement, de proximité et d'enracinement, que l'individualisme triomphant de notre époque et l'organisation de plus en plus technocratique de notre système de santé ont condamné à disparaître".
Pour le rencontrer, rendez-vous à la Maison de la Presse du Puy ce samedi 18 octobre à partir de 14h30.

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire