'''Sauf problème, il n’y aura pas de centrale d’enrobés aux Baraques'''

jeu 03/05/2018 - 13:10 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:52

L’entreprise Malet, attributaire du marché de construction des chaussées du contournement du Puy-en-Velay, bénéficiait pourtant d’une autorisation d’installation provisoire d’une centrale mobile de fabrication des enrobés aux Baraques, commune de Cussac-sur-Loire. « Mais nous avons souhaité de manière assez forte et convaincante qu’ils cherchent d’autres solutions », a expliqué le préfet de la Haute-Loire, Yves Rousset, en marge de la conférence de presse organisée pour l’annonce officielle de la mise en service du contournement du Puy.

Odeurs, fumées, poussières
Un souhait motivé par une inquiétude des riverains portant sur des nuisances olfactives, un important dégagement de fumées et l’envol de poussières, à l’époque où l’entreprise Malet avait installé une centrale mobile sur un terrain privé situé dans la zone industrielle de Blavozy. « L’année dernière, ils n’ont pas travaillé conformément à ce qu’on pouvait attendre. Le résultat c’est qu’ils ont bénéficié d’une image déplorable auprès de la population », a commenté Yves Rousset. 

Trouver une alternative
Toutefois et ce même si le plus gros du chantier a été fait l’an passé, les travaux de pose d’enrobés ne sont pas terminés. Alors à force de négociations, une solution a été trouvée. L’entreprise Malet va utiliser, à partir de la mi-mai, la centrale d’enrobage Eiffage à Yssingeaux, et donc emmener l’enrobé plutôt que de le produire sur place. « Donc sauf problème particulier, il n’y aura pas de centrale temporaire d’enrobés aux Baraques », a précisé le préfet de la Haute-Loire.

Stéphanie Marin

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire