Sanssac l’église : un écobuage mal contrôlé parcourt 200 m²

Par A.Wa jeu 04/03/2021 - 11:22 , Mise à jour le 04/03/2021 à 11:22

Ce mercredi 3 mars 2021, vers 18h45, les pompiers sont intervenus à Sanssac l’église pour un écobuage mal contrôlé, rue Sénivazard. Environ 200 m² d’herbes sèches sont partis en fumée.

Le saviez-vous ?

Brûler 50 kg de végétaux émet autant de particules qu’une voiture à moteur diesel récente qui parcourt 13 000 km et produit jusqu’à 700 fois plus de particules qu’un trajet de 20 km à la déchetterie.
"Bien qu’interdit, le brûlage des déchets verts reste une activité pratiquée qui contribue à la dégradation de la qualité de l'air", déplore Atmo Auvergne-Rhône-Alpes. En effet, différents polluants sont émis, dont des particules fines et autres composés cancérigènes, entraînant un risque accru pour la santé.
En dehors de dérogations préfectorales, le brûlage de déchets verts est interdit par le Règlement Sanitaire Départemental depuis de nombreuses années, et peut faire l’objet d’une contravention de 450 euros. Pourtant, on estime que 9% des foyers pratiquent le brûlage à l’air libre des déchets de jardin (selon une extrapolation régionale des résultats d’une étude nationale de l’ADEME).
Des solutions alternatives respectueuses de la qualité de l’air, individuelles ou collectives, existent : compostage, paillage, broyage, collecte en déchetterie. Contrairement à une idée reçue, l’apport en déchetterie est en effet largement préférable à une combustion à l’air libre pour la qualité de l’air.

> En savoir +

 

 

Vous aimerez aussi

À découvrir

Contenus sponsorisés