Salon international artistique : 5 artistes incontournables

dim 13/08/2017 - 20:35 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:47

Zoomdici est allé promener son regard sur l’immense expo qui tient trois niveaux du centre Pierre-Cardinal et l’intégralité de l’espace qu’offre la Commanderie Saint-Jean.
Cette 38e édition, soutenue par le Département, l’Agglomération et la Ville du Puy, ainsi que par la Région, a vraiment des allures de grand musée.
Très démocratique, cette initiative présentée par le cercle artistique et poétique d’Auvergne regroupe des œuvres issues de peintres, sculpteurs et photographes de tous niveaux. Entre académisme, technicité et créativité, beaucoup rivalisent de maîtrise. Parmi les artistes qui ont pris part à ce salon, « plus d’une centaine sont fidélisés », précise le président Jacques Bernard.

1 – Patrick Servage (centre Pierre-Cardinal)
Deux toiles (Terreur à Wall Street et Faites sauter la banque), pleines se cynisme, qui nous parlent de l’inhumanité que recèle l’ultralibéralisme. On est ici à la frontière du dessin de presse et de la peinture.

2 – Michel Barthélémy (centre Pierre-Cardinal)
Deux toiles (Revenant de l’île des morts et Prospective) qui ne sont pas des plus tendres avec la société de consommation. Un univers onirique qui semble vouloir nous parler d’une nature qui reprendra tôt ou tard ses droits.

3 – Gisèle Camus (centre Pierre-Cardinal)
Deux toiles (Automne en Écosse et Barques au crépuscule) qui sont plus que des revisites impressionnistes, un travail remarquable de sensibilité.

4 – Évelyne Scarbotte (centre Pierre-Cardinal)
Deux toiles (Abstraction aquatique n° 8 et Abstraction aquatique n°10) qui illustrent parfaitement l’obsession de l’artiste qui grossit un détail réaliste (et en trompe-l’œil) jusqu’à en faire quelque chose d’abstrait.

5 – Marc Humbert (commanderie Saint-Jean)
Vraiment magique l’univers (elfique) de ce photographe qui nous propose deux de ces œuvres : Conciliabules du petit peuple et Oreillers et édredons.

J.J.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire