Tous

Yssingeaux

Salon Cap Handi Seniors à Yssingeaux : une deuxième édition plus ambitieuse

dim 18/03/2018 - 19:27 , Mise à jour le 27/11/2020 à 08:51

Pour la deuxième année consécutive, Cap Handi Seniors, le salon dédié aux seniors et aux personnes en situation de handicap, s'est tenu le vendredi 16 et le samedi 17 mars à la salle de la Coupe du Monde à Yssingeaux.

Des nouveautés cette année
Organisé par les élèves du CAP 2ème année de SAPVER  (Service aux Personnes et Vente en Espace Rural) du LEAP Eugénie Joubert à Yssingeaux, et épaulés par leurs camarades de 1ère Bac Pro SAPAT (Service aux personnes et au territoire), le salon s'est doté cette année d'une organisation différente, et des nouveautés par l'ampleur et l'amplitude sont venues enrichir cette deuxième édition. A la demande des exposants et des visiteurs, le salon 2018 s'est joué sur deux journées complètes.

La maladie d'Alzheimer en question
Au programme également, des mini-conférences, un chapiteau chauffé jouxtant la salle couverte, une courte pièce de théâtre suivie d'un débat, « Voulez-vous tanguer avec moi ? », sur la thématique de la maladie d'Alzheimer, proposée par la compagnie Latituds le vendredi soir au Pôle d'Enseignement Scolaire Catholique.
La culture n'était pas en reste non plus puisque trois écrivains, Michel Flandin, Hervé Guillaumont et Albert Ducloz ont pu aller à la rencontre des visiteurs pour présenter leur roman.

47 exposants présents
Si la perte d'autonomie, le handicap, sont les thèmes principaux du forum, celui-ci s'est enrichi également pour s'ouvrir à ceux des loisirs et du bien-être.
47 exposants étaient présents : associations de maintien à domicile, de défense des consommateurs, clubs de loisirs, mutuelles, opticiens, audioprothésistes, entreprises d'appareillages, professionnels, praticienne en reiki, mais aussi structures d'insertion par l'équitation, à l'instar de la jeune Aurélie Gilles, monitrice diplômée en équitation thérapeutique, autant d'acteurs qui sont venus informer, proposer leur aide ou leurs services.

Imaginer les effets de la vieillesse avec un simulateur
Les élèves de Bac Pro SAPAAT 1ère année ont acquis cette année un simulateur de vieillissement. Ils ont appris à l'utiliser et vont le proposer à la location aux structures, professionnels, scolaires intéressés.
Sur place, l'on pouvait le tester. C'est ce qu'a fait Marie, formatrice en retraite à St Chamond : « c'est très bien fait. La démarche est intéressante. Notamment l'appareil à impulsion électrique visant à simuler les tremblements inhérents à la maladie de Parkinson », a t-elle confié.

« On est très fiers de nos élèves »
Lors de l'inauguration officielle le vendredi matin, Bernadette Mourier, directrice du LEAP, a affirmé : « on est très fiers de nos élèves.Ils avaient un peu peur au début mais ils se sont relevés les manches et ils sont enfin prêts ».

M-A.B.

À découvrir

Contenus sponsorisés

Vos commentaires

Se connecter ou s'inscrire pour poster un commentaire